Plus de 100.000 Somaliens ont été jetés sur les routes depuis le début de l'année par les combats continuels

Les affrontements entre forces gouvernementales et rebelles islamistes sont "incessants et indiscriminés", a indiqué vendredi le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).Des milliers de personnes pourraient venir grossir le camp surpeuplé de Dabaab (Kenya) qui accueille déjà 270.000 réfugiés.

Scène de rue à Mogadiscio, ville détruite par la guerre civile
Scène de rue à Mogadiscio, ville détruite par la guerre civile (F2)

Les affrontements entre forces gouvernementales et rebelles islamistes sont "incessants et indiscriminés", a indiqué vendredi le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

Des milliers de personnes pourraient venir grossir le camp surpeuplé de Dabaab (Kenya) qui accueille déjà 270.000 réfugiés.

"Le HCR est extrêmement inquiet en raison de la situation qui s'aggrave en Somalie pour la population civile qui est, une fois encore, en butte à des combats incessants et indiscriminés à Mogadiscio et ailleurs dans le pays", a déclaré devant la presse Andrej Mahecic, porte-parole de l'agence onusienne.

"Nous estimons que depuis le début de l'année, plus de 100.000 civils somaliens de tout le pays ont été forcés de quitter leurs foyers", a-t-il ajouté.

Les combats à Mogadiscio entre les forces gouvernementales et les milices Shebab liées à Al-Qaida ont fait fuir environ 33.000 personnes depuis février et quelque 8.300 déplacés sont pris au piège dans la capitale somalienne, selon le HCR.

"Tant que les combats font rage, les agences humanitaires ne peuvent pas avoir accès à ces personnes déplacées extrêmement vulnérables et leur venir en aide", a relevé M. Mahecic.

Au moins 10.000 Somaliens ont fui vers le Kenya où ils ont été enregistrés à leur arrivée au camp de Dadaab camp au cours des neuf premières semaines de l'année, a indiqué le HCR.

Les combats continuent
"Avec l'intensité des combats à Mogadiscio, je crains qu'il n'y en ait encore qui arrivent", a déclaré le porte-parole de l'organisation.

Des centaines d'habitants de Mogadiscio fuyaient encore vendredi la capitale somalienne, ont rapporté des témoins au troisième jour d'affrontements entre forces gouvernementales et rebelles islamistes qui ont déjà fait plus de quarante morts dans la population.

Les violences et les combats en Somalie ont fait environ 1,4 million de déplacés tandis que plus de 560.000 personnes ont cherché refuge dans des pays voisins, selon les estimations du HCR.