DIRECT. Législatives aux Pays-Bas : Geert Wilders reconnaît sa défaite mais veut participer au gouvernement

Le leader du PVV, qui n'arrive que deuxième, a reconnu, mercredi soir, la victoire du Premier ministre sortant Mark Rutte.

Geert Wilders s\'exprime face à la presse lors de la soirée électorale, le 15 mars 2017, à La Haye (Pays-Bas).
Geert Wilders s'exprime face à la presse lors de la soirée électorale, le 15 mars 2017, à La Haye (Pays-Bas). (ROBIN UTRECHT / ANP / AFP)
avatar
Carole BélingardVincent DanielCamille AdaoustFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

La droite du Premier ministre Mark Rutte est arrivée en tête des élections législatives néerlandaises, mercredi 15 mars, devançant largement l'extrême droite de Geert Wilders, selon les premiers décomptes. Découvrez les résultats actualisés et les dernières réactions dans notre direct.

Des résultats encore provisoires. Après le dépouillement de 95% des bulletins, le Parti populaire libéral et démocrate de Mark Rutte obtient 33 sièges sur les 150 de la chambre basse du Parlement. Le Parti pour la liberté de Geert Wilders arrive en deuxième place avec 20 sièges, juste devant l'Appel chrétien-démocrate et les sociaux-libéraux des Démocrates 66 (19 sièges).

Wilders s'avoue vaincu. Se disant "fier" de son résultat (un gain de cinq sièges), l'élu populiste s'est dit prêt à "co-gouverner" dans le cadre d'une coalition gouvernementale, bien que l'ensemble des autres partis aient exclu une telle collaboration. Il faudra réunir au moins quatre formations pour former une majorité au Parlement, ce qui augure de longs mois de négociations.

Rutte félicité par Paris et Berlin. Le Premier ministre sortant a reçu les félicitations de nombre de voisins européens, notamment de la France, où François Hollande a salué sa "nette victoire contre l'extrémisme""Les Néerlandais ont rejeté le populiste anti-européen", s'est réjoui le ministère allemand des Affaires étrangères.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PAYS_BAS

09h39 : "Regardez, il n'y a pas de différence entre les sociaux-démocrates et le fasciste Wilders, c'est la même mentalité."

Le ministre a commenté la victoire du parti libéral de Marc Rutte lors des législatives. La Turquie est en pleine crise diplomatique avec les Pays-Bas.

08h30 : "L'échec de Geert Wilders est un succès, son parti a progressé""

Invité de France Inter, Nicolas Bay se félicite du résultat du leader populiste aux Pays-Bas, malgré sa deuxième place ex-aequo avec deux autres partis.

07h46 : Après le dépouillement de 95% des bulletins, les libéraux (VVD) obtiennent 33 sièges, le parti d'extrême droite (PVV) 20 sièges, le parti chrétien-démocrate (CDA) 19 sièges, le parti social libéral (D66) 19 sièges et enfin le parti des Verts (Groenlinks), avec à sa tête le jeune Jesse Klaver, obtient 14 sièges.

07h35 : Le président de la République salue, sur Twitter, les résultats du Premier ministre néerlandais sortant.

07h05 : Le leader de du Parti de la liberté reste loin derrière le Premier ministre libéral sortant. Mais l'envoyé spécial aux Pays-Bas, Franck Mathevon, note que Geert Wilders est satisfait de ces résultats.

06h27 : Selon un premier décompte de l'agence de presse nationale ANP, portant sur 55% des votes, le Parti populaire libéral et démocrate (VVD) de Mark Rutte obtient 32 sièges sur les 150 que compte la chambre basse du Parlement. C'est un recul de 9 sièges par rapport à 2012.

07h21 : "Si cela est possible, j'aimerais co-gouverner, mais si cela ne marche pas... nous soutiendrons le gouvernement où cela est nécessaire, sur les questions qui nous sont chères".

Geert Wilders a gagné 19 sièges aux législatives néerlandaises, selon les sondages à la sortie des urnes.