Cet article date de plus de six ans.

Palmyre : Daech s'est emparé du site archéologique

Ce jeudi, les djihadistes de Daech ont pris le contrôle de la totalité de la cité antique de Palmyre en Syrie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme. Ils sont entrés sur le site archéologique inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Les ONG redoutent qu'ils ne le détruisent.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le site archéologique de Palmyre est menacé de destruction © Maxppp)

Les djihadistes du groupe extrémiste sunnite Etat islamique (EI) contrôlent désormais la totalité de la cité antique de Palmyre. Les forces gouvernementales des différents secteurs de cette ville de l'ouest de la Syrie se sont retirées, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Dans la nuit de mercredi à jeudi, plus de 100 combattants pro-gouvernementaux ont été tués.

Ce jeudi, les djihadistes sont entrés sur le site archéologique, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Selon l’OSDH, il n’y pas de signe de destruction pour le moment. L’Etat islamique a également pris le contrôle de la base aérienne, de la prison et des bâtiments des services de sécurité de Palmyre.

Un tiers des habitants ont fui

Cette prise de contrôle fait craindre pour le sort des ruines de ce site vieux de 2.000 ans et connu pour ces colonnes romaines. Selon certains, les statues les plus réputées ont été placées en sécurité à Damas. "Toute destruction serait une énorme perte pour l'humanité ", a estimé ce jeudi la directrice de l'Unesco. Le groupe de l'Etat islamique, qui maîtrise parfaitement les codes de la communication va sûrement, dans les heures qui viennent, mettre en scène des destructions, comme il l'a fait à Hatra et Nimroud en Irak.

Selon le Haut Commissariat aux Nations Unies, environ un tiers des 200.000 habitants de la ville ont fui au cours de ces derniers jours. Ils sont ensuite partis vers Homs. Juste après, l'aviation de Bachar al-Assad a multiplié les raids aériens. Les djihadistes se sont réfugiés sur le site archéologique, à côté de la ville nouvelle. Ils se sont servis sur site comme d'un bouclier. Daech est désormais à deux heures de la capitale, Damas.

A LIRE AUSSI ►►► Expliquez-nous la cité de Palmyre

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.