Israël : une journée de grève générale dans les villes arabes en soutien aux Palestiniens

Publié Mis à jour
Israël : une journée de grève générale dans les villes arabes en soutien aux Palestiniens
FRANCE 2
Article rédigé par
D.Derda, S.Gripon, C.Mraffko - France 2
France Télévisions

La population des villes arabes d'Israël s'est mobilisée, mardi 18 mai, lors d'une journée de grève générale en soutien aux Palestiniens de Gaza qui subissent les frappes de l'armée. 

L'hymne de la résistance palestinienne a retenti au cœur de Nazareth, la plus grande ville arabe d'Israël, mardi 18 mai. Un cri de ralliement d'une jeunesse qui se mobilise parfois pour la première fois. "Moi j'ai 31 ans, et je peux vous dire que ça a disparu pendant 20 ans ; depuis la deuxième intifada, on n'avait pas vu une telle union du peuple comme aujourd'hui", estime Suheil Zoabi, un entrepreneur présent à la manifestation. Cette journée de grève générale a été décrétée à travers le pays en soutien aux habitants de Gaza, qui subissent les frappes de l'armée israélienne, mais aussi en solidarité avec la Cisjordanie et Jérusalem Est. 

Unité du peuple palestinien

Ces citoyens israéliens représentent 20% de la population, mais ils sont avant tout Palestiniens, comme leur parents ou leur grands-parents avant la création d'Israël. "Ce n'est pas 'arabe ou Israélien', nous sommes Palestiniens, estime Saher Emran, gérant d'une maison d'hôtes. C'est mon problème, comme celui de Ramallah, de Jérusalem, de Gaza, c'est le peuple palestinien, la solidarité." Sur le papier, ces citoyens ont les mêmes droits que les Israéliens de religion juive. Mais au quotidien, beaucoup disent subir des discriminations.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gaza

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.