Gaza : Reporters sans frontières saisit la Cour pénale internationale après la destruction par l'armée israélienne d’un immeuble abritant des médias

Dans sa saisine, RSF estime que ces frappes peuvent être considérées comme des "crimes de guerre". Un immeuble qui abritait notamment les équipes de la chaîne Al-Jazeera et l'agence Associated Press a été démoli samedi par plusieurs missiles.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'immeuble abritant les locaux des médias Al-Jazeera et Associated Press à Gaza est détruit par une frappe israélienne, le 15 mai 2021. (MOMEN FAIZ / NURPHOTO / AFP)

Des frappes qui peuvent être considérées comme des "crimes de guerre". C'est avec ces mots que Reporters sans frontières (RSF) a annoncé, dimanche 16 mai, avoir saisi la Cour pénale internationale (CPI) après la destruction par l'armée israélienne d’un immeuble abritant des médias à Gaza"L'armée israélienne a non seulement infligé des dégâts matériels très importants à des rédactions dont les journalistes, les équipements et les installations sont des personnes et des biens protégés au titre de la protection due à la population civile, mais elle a également entravé la couverture médiatique d'un conflit qui affecte directement et gravement la population civile", explique RSF.

>> Israël-Palestine : suivez les dernières actualités dans notre direct

A Gaza, l'immeuble de 13 étages qui abritait notamment les équipes de la chaîne d'information qatarie Al-Jazeera et l'agence de presse américaine Associated Press (AP) a en effet été pulvérisé, samedi, par plusieurs missiles. L'armée israélienne avait demandé préalablement l'évacuation de l'immeuble. "Depuis une semaine, les locaux de 23 médias locaux et internationaux ont été détruits par des frappes aériennes israéliennes ciblées", ajoute RSF dans sa saisine.

RSF demande donc à la Procureure générale d'inclure les événements des derniers jours dans l'enquête ouverte en mars sur des soupçons de crimes dans les Territoires palestiniens, une initiative rejetée par Israël mais saluée par les Palestiniens.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gaza

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.