Proche-Orient : la presse prise pour cible à Gaza ?

Publié Mis à jour
Proche-Orient : la presse prise pour cible à Gaza ?
France 2
Article rédigé par
M.Burgot, J-C.Lambard - France 2
France Télévisions

Samedi 15 mai, l'armée israélienne a détruit à Gaza un bâtiment qui abritait deux médias internationaux. L'agence américaine Associated Press et la chaîne d'information Al-Jazeera. Selon Israël, l'immeuble abritait des équipements militaires du Hamas. 

Un immeuble de la presse internationale a été pulvérisé en quelques secondes à Gaza par une frappe israélienne, samedi 15 mai. Il s'agit des locaux de l'agence américaine Associated Press et ceux de la chaîne d'information Al-Jazeera. Les salariés de la chaîne, dont le siège est au Qatar sont sidérés, ont vécu en direct le bombardement de ces locaux. Quelques minutes auparavant, les civils ont eu le temps d'évacuer le quartier et dans l'immeuble les équipes de télévisions ont récupéré à la hâte ce qu'elles pouvaient emporter comme les caméras, les ordinateurs, casques et gilets par balle. Le propriétaire du bâtiment a tenté d'obtenir un délai avant la frappe, en vain. 

Selon Israël, le mouvement islamique se servirait des journalistiques comme bouclier

Quelques secondes plus tard, l'immeuble est un tas de gravats, le propriétaire a les larmes aux yeux. Selon Israël, l'immeuble servait de planque au Hamas et toujours selon l'Etat hébreu, le mouvement islamique se servirait des journalistes comme bouclier humain. Une thèse difficilement vérifiable. Dimanche 16 mai, la maison du chef du bureau politique du Hamas a été bombardée. De l'autre côté, en Israël, les civils craignent les roquettes tirées depuis Gaza.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gaza

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.