Gaza : huit nouveaux morts dans des frappes israéliennes, le bilan total porté à 227 décès

Sept Palestiniens, dont un homme handicapé, sa femme enceinte et leur fille de 3 ans, ont péri mercredi.

Des décombres de bâtiments après les attaques israéliennes sur la bande de Gaza, le 19 mai 2021.
Des décombres de bâtiments après les attaques israéliennes sur la bande de Gaza, le 19 mai 2021. (OMER ENSAR / ANADOLU AGENCY / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le bilan s'alourdit. Sept Palestiniens, dont un homme handicapé, sa femme enceinte et leur fille de 3 ans, ont péri mercredi 19 mai dans les frappes israéliennes dans la bande de Gaza, et un huitième a succombé à ses blessures, selon le ministère de la Santé local. Ces nouveaux décès portent à 227 le nombre de Palestiniens tués dans l'enclave de Gaza depuis le début du conflit le 10 mai entre Israël et les groupes armés palestiniens, d'après la même source. 

 Pari perdu pour la France ? Les Etats-Unis "ne soutiendront pas les actions qui, selon eux, sapent les efforts en faveur d'une désescalade" dans le conflit israélo-palestinien, a affirmé, mercredi, la mission diplomatique américaine à l'ONU. Cette déclaration intervient en réaction au projet français d'une résolution au Conseil de sécurité appelant à une cessation des hostilités. Washington y voit un projet contre-productif et dit se concentrer sur "les efforts diplomatiques intensifs en cours pour mettre fin à la violence"

 Benyamin Nétanyahou menace le Hamas. Le Premier ministre israélien a affirmé, mercredi, qu'il n'excluait pas de devoir "venir à bout" des islamistes du Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, si l'option actuellement retenue de la "dissuasion ferme" échouait, après plus d'une semaine d'échanges de tirs meurtriers. 

Israël envisage encore "plusieurs jours" de tirs. "Nous étudions la question du moment opportun pour un cessez-le-feu" mais "nous nous préparons pour plusieurs jours" d'opération supplémentaire, a indiqué un haut responsable militaire israélien. Selon lui, Israël vérifie si son offensive a "atteint ses objectifs" de "réduire les capacités militaires du Hamas"

Le Liban dans l'engrenage. L'armée israélienne a annoncé, mercredi, avoir "visé des cibles en territoire libanais" après que "quatre roquettes ont été tirées depuis le Liban vers le territoire israélien". Selon Israël, une roquette a été interceptée, une autre a atterri dans un terrain vague et les deux dernières sont tombées en mer.

L'affrontement continue. Les frappes aériennes israéliennes se sont intensifiées, mercredi, à l'aube, visant particulièrement les secteurs de Khan Younes et de Rafah, dans le sud, à la frontière avec l'Egypte. Dans le sud d'Israël, la nuit a été rythmée par les sirènes d'alarme après des tirs de roquettes et les sifflements du bouclier antimissile israélien, qui intercepte jour et nuit les tirs depuis la bande de Gaza.