Accusé de cannibalisme sur son collègue, le "naufragé du Pacifique" est poursuivi en justice

José Salvador Alvarenga, qui raconte avoir survécu quatorze mois en mer en buvant son urine et en mangeant du poisson et des tortues, nie cette version des faits.

José Salvador Alvarenga, le \"naufragé du Pacifique\", le 4 avril 2014 à San Salvador (Salvador).
José Salvador Alvarenga, le "naufragé du Pacifique", le 4 avril 2014 à San Salvador (Salvador). (JOSE CABEZAS / AFP)

Il a survécu pendant quatorze mois seul dans l'océan. José Salvador Alvarenga, retrouvé sur un atoll des îles Marshall le 3 février 2014, raconte avoir erré en mer à la suite d'une avarie de moteur. Surnommé le "naufragé du Pacifique", il a même écrit son histoire dans un livre sorti en novembre.

José Salvador Alvarenga a toujours expliqué avoir quitté le Mexique le 24 décembre 2012 en bateau pour aller pêcher le requin avec un collègue. Puis des vents forts les ont éloignés de la côte et fait perdre leurs points de repère. Son compagnon serait mort de faim en mer, le jeune homme n'arrivant pas à garder la nourriture crue dans son estomac.

Les proches du collègue réclament un million de dollars

Mais sa version est mise en doute. Selon un article de The Independent (en anglais), jeudi 17 décembre, il est accusé de cannibalisme sur son collègue mort. Les proches de ce dernier le poursuivent en justice et lui réclament un million de dollars. 

José Salvador Alvarenga nie avoir commis ces faits. Il affirme avoir gardé le corps sur le bateau pendant six jours avant de le passer par-dessus bord. Armé d'un seul couteau, il raconte avoir survécu en mangeant des tortues, des oiseaux et du poisson qu'il attrapait en plongeant son bras dans l'eau. Lorsqu'il ne pleuvait pas, il buvait du sang de tortue, mais aussi son urine.