Cet article date de plus de sept ans.

Nouvelle journée de bombardements à Gaza, éventualité d'une trêve

Au quatrième jour de l'offensive "Pilier de défense" lancée par Israël, les frappes ont continué toute la journée, même si la fin de journée a été plus calme. Quatorze Palestiniens ont été tués dans des raids, le QG du Hamas a été détruit. Le président égyptien a annoncé samedi soir que les deux parties pourraient parvenir à une trêve.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 7 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Dimanche 01h46 - Une frappe aérienne israélienne a touché un centre de médias dans la ville de Gaza, blessant au moins six journalistes. Selon les secours, un des journalistes a perdu une jambe. Par ailleurs, deux Palestiniens ont été tués peu après, lors d'un autre raid. Ces deux décès supplémentaires portent à 48 le nombre de
Palestiniens morts depuis le début de l'offensive.

00h00 -  Ce direct est clos pour la journée de samedi.

22h04 -  Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères français,  indique qu'il se rendra dimanche à Jérusalem, Ramallah et Tel Aviv pour rencontrer les dirigeants israéliens et palestiniens.

21h49 – Le président égyptien annonce qu'Israël et le Hamas pourraient bientôt parvenir à une trêve : "Il y a quelques indications sur la possibilité d'un cessez-le-feu bientôt" , déclarait Mohamed Morsi lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, en précisant qu'il n'y avait toutefois pas encore de "garanties ".

20h55 – Le chef de la lligue arabe annonce qu'il conduira une délégation à Gaza.

19h45 – Deux Palestiniens sont tués lors d'une frappe aérienne à Deir al-Balah, dans le centre de la bande de Gaza. Ces deux décès supplémentaires portent à 44 le nombre de Palestiniens morts depuis le début de l'offensive.

19h38 – Lors d'une réunion d'urgence au Caire de la Ligue arabe consacrée au conflit, le Premier ministre du Qatar accuse la Ligue de se contenter de déclarations creuses, déplorant que "(leurs) réunions sont devenues une perte de temps et d'argent " : "Nous sommes réunis aujourd'hui et allons publier une déclaration. Une déclaration qui ne signifiera rien ".

18h32 – Angela Merkel, la chancelière allemande et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ont convenu lors d'un entretien téléphonique qu'il fallait "un cessez-le-feu complet le plus vite possible". 

18h21"La fin de l'après-midi est apparue plus calme à Gaza" , explique Grégory Philipps, correspondant de France Info qui se trouve à Gaza. Les modalités d'un cessez-le-feu sont actuellement en discussion au Caire. L'hypothèse d'une intervention terrestre est toujours envisagée. Des chars israéliens restent massés à la frontière. 

18h13 – Pour les États-Unis, les tirs de roquettes depuis la bande de Gaza ont été "le facteur déclenchant" du conflit avec Israël. 

18h11 – Le chef de la Ligue arabe Nabil al-Arabi s'est engagé au Caire à soutenir les Palestiniens contre "l'agression" israélienne : "Nous nous
engageons auprès des Palestiniens à Gaza et partout ailleurs à les soutenir pour
faire face à cette agression et à briser le siège."

17h54 – 

17h01 – Pour la quatrième fois en 48 heures, les sirènes ont retenti à Tel Aviv. La correspondance sur place de Fleur Sitruk. 

16h46 – Pour le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan a affirmé samedi au Caire qu'Israël devrait rendre des comptes pour "le massacre d'enfants innocents" à Gaza.

16h13 – La situation à Gaza résumée en 40 secondes et deux sons par Laurent Lucas et Grégory Philipps : la roquette part de la plage, le missile israélien quelques minutes plus tard.

Roquette et missile gaza by Grégory Philipps

15h48 – Grégory Philipps, le correspondant de France Info, est toujours à Gaza.

15h42 – Une colonne de fumée est visible à Tel Aviv après une alerte aérienne. Selon le journal Haaretz, des missiles tirés depuis Gaza ont été intercepté par le "Dôme de fer", le bouclier anti-missile.

15h39 – Selon plusieurs sources sur place, les sirènes retentissent à Tel Aviv pour alerter la population sur l'arrivée de missiles.

15h22 – Un Palestinien a été tué dans un nouveau raid israélien sur le sud de Gaza selon les médecins palestiniens.

15h14 – 

13h26 – Le bilan des raids aériens de samedi s'élève à neuf morts. Depuis le début de l'opération "Pilier de défense" 29 Palestiniens ont été tués selon les services des urgences à Gaza.

13h20 – Les frappes aériennes se poursuivent au dessus de Gaza explique Émilie Baujard, l'une des correspondantes de Radio France.

13h13 – Jon Donnison, de la BBC, publie sur Twitter une photo des habitations qui entourent une maison occupée par le Hamas pilonnée par Israël. 

13h07 – Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan accuse Israël d'avoir violé la trêve avec le Hamas en pilonnat la bande de Gaza. Il exhorte les grandes puissances à agir vite pour obtenir une trêve à Gaza car, dit-il, "le bilan de morts,
dont la plupart des femmes et enfants,
ne cesse d'augmenter".

13h05 – Jérôme Jadot a joint Sébastien Boussois, chercheur associé à l'iniversité libre de Bruxelles spécialiste du conflit israélo-palestinien. Il évoque les risques pour Israël de se lancer dans une opération terrestre aussi meurtière que l'opération "Plomb durci" il y a quatre ans. 

12h47 – Grégory Philipps a rencontré Amir Hassan, un jeune étudiant gazaoui. Il revenait d'un voyage d'étude en France le jour où ont commencé les bombardements. 

12h40 – Selon plusieurs sources en Israël, des missiles tirés depuis Gaza se sont abattus sur Ashod. L'une des corresondantes de la BBC explique ainsi sur Twitter que les alertes se succèdent pour avertir la population. 

12h00 – Sur Twitter, les Brigades d'Alqassam affirment avoir atteint le site militaire de Nahal Oz de plusieurs tirs de mortiers.

11h53 – Émilie Baujard a enregistré le bruit que fait une attaque aérienne sur Gaza.


11h40 – L'Iran appelle le monde islamique à des représailles contre Israël. Pour le ministre iranien de la Défense, Ahmad Vahidi, "les attaques sauvages contre la population innocente de Gaza sont l'exemple même de crimes de guerre". 

11h07 – Antoine Giniaux, l'un des envoyés spéciaux de Radio France en Israël parle d'une reprise des bombardements israéliens.

11h05 – L'un des correspondants de la BBC sur place évoque sur Twitter la vie qui continue en dépit de la guerre en cours.

11h00  – À Jérusalem, la population se prépare au pire. Le point sur la situation avec Yves Izard, envoyé spécial de France Info en Israël. 

10h51 – Le ministre des Affaires étrangères tunisien, en visite dans la bande de Gaza dénonce une oépation israélienne qui "n'est pas légitime et pas du tout acceptable" . Rafik Abdessalem s'est rendu devant les décombres les bureaux du Premier ministre du Hamas qui ont été détruits par un bombardement de l'armée israélienne au cours de la nuit. 

10h19 – Israël continue d'occuper les réseaux sociaux. Ainsi le compte officiel de l'armée a posté une photo sur Twitter d'une roquette tombée dans le salon d'une famille à côté de Ashod. 

10h06 – Selon le quotidien israélien Haartez , depuis le début de l'offensive "Pilier de défense", 650 roquettes ont été tirées sur Israël. Vingt-sept sont tombées sur des zones résidentielles.

10h05 – Israël pousuit ses frappes aériennes sur Gaza depuis ce matin. Plus de 200 raids ont été menés cette nuit. 

9h57 – Grégory Philipps a rencontré une famille de dix personnes qui n'ose plus sortir de chez elle. Leur appartement a été en partie détruit par une explosion vendredi matin. 

9h45 – Selon le quotidien israélien Haaretz , les forces armées israéliennes déploient un système anti-missiles autour de Tel-Aviv.

9h39 – L'armée annonce sur son compte Twitter que trois soldats israéliens ont été blessés par un tir de roquettes au sud d'Israël. 

9h20 – "Le quartier-général a été complètement détruit et des maisons voisines ont été endommagées suite au bombardement barbare d'Isaël ", affirme un responsable du mouvement palestinien.

Une autre frappe a touché la maison d'un responsable du Hamas dans le camp de réfugiés de Jabalia, dans le nord de la bande de Gaza.

Les forces armées israéliennes, qui ont été autorisées à mobiliser jusqu'à 75.000 réservistes, ont annoncé la fermeture au trafic civil autour de la bande de Gaza. Des chars et des canons automoteurs ont été repérés près de la zone frontalière vendredi.

En décembre 2008 et janvier 2009, Israël avait mené une offensive de trois semaines à Gaza. L'opération "Plomb durci"  avait provoqué la mort de 1.400 Palestiniens et de 13 Israéliens. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.