Le réveillon du Nouvel an sous haute surveillance

Le ministre de l’Intérieur Gérard Darmanin veut éviter tout rassemblement et brassage de population pour la soirée du Nouvel an. Il a prévenu mardi 29 décembre : ce sera tolérance zéro.

FRANCEINFO

Feu d’artifice, repas au restaurant ou soirée en discothèque, rien de tout ça n’aura lieu pour célébrer 2021. Les Français se préparent à passer un réveillon du Nouvel an calme chez eux ou en petit comité chez des amis, couvre-feu oblige. Pour être sûr que les consignes soient respectées, Gérald Darmanin a donné mardi 29 décembre ses instructions au préfet  : priorité est donnée aux forces de l’ordre dès 20 heures et il insiste sur la lutte contre les rassemblements interdits et les violences urbaines.

Les fêtes clandestines dans le viseur

Sur les fêtes clandestines, consigne est donnée d’intervenir rapidement, de verbaliser les participants et d’identifier les organisateurs. 100  000 policiers et gendarmes sont déployés pour veiller au bon respect des règles. Le gouvernement demande toujours de limiter les rassemblements privés à six personnes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Intérieur, Gérald Darmanin, dans la cour de l\'Elysée (Paris), le 2 décembre 2020.
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, dans la cour de l'Elysée (Paris), le 2 décembre 2020. (THOMAS COEX / AFP)