VIDEO. Vous pensez que 2018 a été une année pourrie ? On a listé les bonnes nouvelles de ces derniers mois

Les deux Corées ont quasiment fait la paix et les Bleus ont remporté la Coupe du monde.

La fin de l'année approche et avec elle l'heure du bilan. Le réchauffement climatique a continué, les catastrophes naturelles ont fait de nombreuses victimes, le chômage n'a pas baissé... Déprimante, l'année 2018 ? Si elle a eu son lot de mauvaises nouvelles, nous – incorrigibles optimistes que nous sommes – vous avons listé quelques raisons de se réjouir de ces douze derniers mois.

A l'international, des frères "ennemis" se sont rapprochés. En Asie, c'est avec une poignée de main historique, que Kim Jong-un, président de la Corée du Nord, et Moon Jae-in, président de la Corée du Sud, ont amorcé un réchauffement de leurs relations. La paix est également revenue entre l'Erythrée et l'Ethiopie. Ces deux Etats d'Afrique de l'Ouest ont signé un accord de paix après vingt ans d'un conflit qui a fait des dizaines de milliers de morts.

L'économie affiche quelques chiffres positifs. L'extrême pauvreté continue à reculer dans le monde. En 1966, plus de la moitié de la population vivait avec moins de 2 dollars par jour. Aujourd'hui, selon les estimations de la Banque mondiale, cela ne concerne plus que 8,6% de la population mondiale. Dans l'Hexagone, si le chômage stagne, les créations d'entreprise ont le vent en poupe. Cette année, 380 000 entreprises ont été créées d'après l'Insee, soit deux fois plus qu'en 2000.

Certains Etats ont voté des textes progressistes cette année. L'Inde a dépénalisé l'homosexualité, qui était un crime depuis l'ère coloniale. L'Irlande, pays catholique, a légalisé l'avortement, après un référendum historique (66% d'Irlandais ont voté pour). L'Islande a interdit l'inégalité salariale entre les hommes et les femmes, en mettant en place des contrôles drastiques sur les entreprises. Et l'Arabie saoudite a autorisé les femmes à conduire. Elle était le dernier pays au monde à l'interdire.

Sur les terrains sportifs, la France a collectionné les médailles. Pour la deuxième fois, l'équipe de France de football "a ramené la coupe à la maison". Vingt ans après 1998, les Bleus ont remporté la finale du Mondial de football. Deux mois plus tard, le champion du monde Kévin Mayer a établi le record du monde du décathlon avec 9 126 points. Et pour finir l'année en beauté, l'équipe féminine de handball a gagné, pour la première fois, le championnat d'Europe face aux Russes. 

Des découvertes scientifiques ont apporté de l'espoir. Aux Etats-Unis, un paraplégique a remarché, grâce à des électrodes implantés dans sa colonne vertébrale. Cette première mondiale apporte un espoir à de nombreuses personnes en situation de handicap. Autre source d'optimisme pour les personnes contaminées par le VIH : des chercheurs de l'Institut Pasteur ont réussi à détruire des cellules infectées par le virus du sida. 

L'espace s'est dévoilé un peu plus cette année. Un immense lac a été découvert sur Mars. S'il y a de l'eau, il y a peut-être du vivant, s'interrogent les scientifiques. Et puis nous n'avons jamais été aussi proche du Soleil, grâce à la sonde Parker Solar Probe. Pendant sept ans, elle va tourner autour de l'astre et aider les scientifiques à mieux prévoir la météo spatiale. 

La nature a reçu également des bonnes nouvelles. Cinq néonicotinoïdes nocifs pour les abeilles ont été interdits en Europe. La barrière de corail du Belize n'est plus en danger – elle était menacée par l'exploitation pétrolière. La faune marine, rare et fragile, de l'Arctique est dorénavant protégée, grâce à un accord inédit qui interdit la pêche commerciale. Et le trou de la couche d'ozone continue à se refermer. D'ici 2030, certaines parties de ce trou devraient être totalement cicatrisées, comme le précise l'ONU.  

Sans oublier bien sûr nos amies les bêtes. En septembre, un rhinocéros blanc a vu le jour dans la réserve africaine de Sigean (Aude). Cette naissance est un véritable espoir pour cette espèce menacée. Encore plus rare, le kangourou des arbres a été aperçu en Nouvelle-Guinée, note le National Geographic (en anglais). Il n'avait plus été vu depuis quatre-vingt-dix ans.

Plusieurs millers de personnes rassemblées sur les Champs-Elysées, à Paris, pour fêter le passage à la nouvelle année 2018.
Plusieurs millers de personnes rassemblées sur les Champs-Elysées, à Paris, pour fêter le passage à la nouvelle année 2018. (GREG LOOPING / HANS LUCAS/ AFP)