Cet article date de plus de deux ans.

Baignade : les "givrés" du 1er janvier

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Baignade : les "givrés" du 1er janvier
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Partout en France, les plus courageux piquent une tête dans des eaux glacées pour marquer le passage à la nouvelle année.

Crier pour se donner du courage. Du courage, il en faut à ces baigneurs du Nouvel An. Mardi 1er janvier, à Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), l'eau était à 14°C. "Elle est super bonne. Il y a plus de monde que l'été, c'est bizarre", s'étonne une baigneuse tout sourire. Un homme un peu plus frileux raconte : "je n'ai pas pu rester plus de deux minutes". Il fait un peu plus frisquet à Malo-les-Bains (Nord), la mer ne dépasse pas les 10°C. 

Plongeon déguisé

Mais pas de quoi décourager les "givrés" comme ils s'appellent. Des garants de la baignade déguisée. Pour cela, on peut compter sur Obélix, et la petite sirène. "On va rentrer dans l'eau. On va d'abord mettre les pieds, les genoux, les hanches, la taille et si on peut, on s'y met intégralement", s'amuse-t-elle. À Annecy (Haute-Savoie), le lac est à 6°C. Mais il parait que cette eau gelée libère les endorphines, les fameuses hormones du bonheur. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.