Alcool au volant : une étude inquiétante avant le 31

La Prévention routière s'inquiète des résultats d'une étude présentée vendredi 28 décembre. Près de 6 Français sur 10, qui vont boire pour le réveillon, n'ont pas prévu de solutions pour rentrer chez eux.

FRANCE 2

Alors que la vitesse excessive est la première cause de mortalité sur les routes, l'alcool est une autre plaie mortelle. À quelques jours des fêtes du 31 décembre, Jihane Benzina rappelle sur le plateau du 20 Heures : "Celui qui boit a 8,5 fois plus de risques de provoquer un accident mortel. L'alcool cause un tiers des morts sur la route. Cela représente plus de 1 000 personnes chaque année." L'accident type se déroule la nuit, le week-end ou la veille d'un jour férié, souvent sur une route secondaire. 9 fois sur 10, il implique un homme de moins de 35 ans.

Le nombre de morts sur les routes en baisse

Depuis quelques années la tolérance a baissé en matière d'alcoolémie. Résultat : la mortalité sur les routes a elle aussi baissé depuis trente ans. "Nous rappelons ces seuils : 0,5 g d'alcool par litre de sang, cela représente un verre. Pour les conducteurs novices, ce seuil est abaissé à 0,2 g/l. Ce qui signifie zéro verre d'alcool le soir du 31", conclut la journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme souffle dans un ethylotest à Quimper (Finistère), le 1er juillet 2012.
Une femme souffle dans un ethylotest à Quimper (Finistère), le 1er juillet 2012. (FRED TANNEAU / AFP)