Coronavirus : la Norvège reste calfeutrée

En Norvège, il n’est pas question de reconfinement. Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, le pays s’est refermé sur lui-même.

France 2

Les paysages majestueux des fjords, vidés de leurs touristes. Sur l’eau, les rares plaisanciers sont des Norvégiens. L’entrée sur le territoire reste interdite à la plupart des non-résidents. Après avoir maîtrisé très tôt l’épidémie de coronavirus, la Norvège ne veut pas précipiter l'allègement des restrictions, au grand dam des hôteliers. "D’ici la fin du mois de juin, nous avons seulement six chambres qui seront occupées dans l’hôtel. Du 1er au 31 juillet, 8 chambres sont réservées, clairement c’est très peu", indique Aleksander Grande, directeur du Grande fjord hotel.

Une réouverture très lente

Dans une Europe qui rouvre ses frontières, la Norvège reste obstinément calfeutrée. "Pour tous les grands hôtels et restaurants, le marché à disparu, tout comme les touristes étrangers. Les Norvégiens ne représentent qu’un tiers des clients, ce n’est pas assez pour combler le vide", indique Kristine Krohn-Devold, présidente de l’Association norvégienne de l’hôtellerie. La Norvège a seulement accepté d’ouvrir ses frontières la semaine dernière avec le Danemark, la Finlande et l’Islande. La liste des pays pourrait s’allonger d’ici au 20 juillet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans son premier feuilleton de la semaine, la rédaction du 13 Heures part à la découverte d’un des endroits les plus impressionnants d’Europe : les fjords de Norvège.
Dans son premier feuilleton de la semaine, la rédaction du 13 Heures part à la découverte d’un des endroits les plus impressionnants d’Europe : les fjords de Norvège. (France 2)