Cet article date de plus de huit ans.

Nigeria : six personnes tuées pendant la messe de minuit

Des hommes armés ont attaqué une église du nord du Nigeria, ce lundi. Ils ont tué le prêtre et cinq fidèles. Une attaque qui rappelle celles des islamistes de Boko Haram qui sévissent dans la région.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Afolabi Sotunde Reuters)

Selon la police nigériane et des témoins, un groupe d'hommes armés a fait irruption en pleine messe de minuit dans l'église de Peri, près de Potiskum, la capitale économique de Yobe. "Ils ont ouvert le feu et tué le prêtre et cinq fidèles. Puis ils ont mis le feu à l'église ", raconte un habitant. 

Cette attaque n'a pas encore été revendiquée. Mais les soupçons se portent sur le groupe Boko Haram, milice islamiste dont les violences et la répression ont fait plus de 3.000 morts et des milliers de déplacés depuis 2009 au Nigeria. Des violences auxquelles le pape Benoît XVI s'est justement référé ce mardi dans sa bénédiction urbi et orbi, évoquant "d'atroces " attentats contre les lieux de culte au Nigeria et au Kenya. 

La région de Yobe est majoritairement musulmane, mais la ville de Potiskum abrite une importante minorité chrétienne. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.