Niamey: les ressortissants français appelés à rester chez eux (ambassade)

Après que des manifestations violentes ont encore éclaté ce samedi au Niger contre Charlie Hebdo et la caricature du prophète Mahomet publiée en Une du journal français satirique mercredi, l'ambassade de France à Niamey appelle ses ressortissants à respecter une "grande prudence" et à "éviter toute sortie".

(© Idee)

"Grande prudence à respecter, éviter toute sortie". C’est le message lancé samedi par l’ambassade de France à Niamey sur son site internet. Les manifestations de colère contre la caricature de Mahomet en Une du numéro des "survivants" de Charlie Hebdo paru mercredi se sont étendues dans la capitale nigérienne. Au moins sept églises ont été incendiées ce matin et plusieurs agences de Pari mutuel urbain (PMU), une entreprise française, ainsi que des kiosques de l'opérateur téléphonique Orange ont été saccagés.

(Manif anti Charlie Hebdo : les violences se sont étendues samedi à plusieurs quartiers de Niamey © Idee)

 

Hier, des milliers de manifestants étaient descendus après la prière du vendredi dans les rues d’une dizaine de pays musulmans pour protester, parfois avec violence, contre ce qu’ils considèrent comme une offense au prophète et à l’islam. Des drapeaux français ont été brûlés dans plusieurs villes, comme à Alger, et des rassemblements ont parfois dégénérés. C'est le cas à Zinder au Niger, où quatre personnes, un policier et trois civils, ont été tués lors d’affrontements entre manifestants et forces de l’ordre.

►►► A LIRE AUSSI | Drapeaux français brûlés : "Intolérable", dit François Hollande