Nemtsov tué pour son soutien à Charlie Hebdo ?

L'un des suspects arrêté dans l'enquête sur le meurtre de Boris Nemtsov serait un croyant fervent très choqué par les caricatures du prophète Mahomet publiées dans Charlie Hebdo. Pour les autorités russes et tchétchènes, il y a un lien entre le meurtre de l’opposant et l’attentat du journal satirique.

(Zaour Dadaïev a avoué avoir participé au meurtre de Boris Nemtsov © Reuters-Tatyana Makeyeva)

En Russie, un suspect reconnait son implication dans la mort de l'opposant Nemstov. L'opposant et ancien ministre a été abattu de quatre balles dans le dos au pied du Kremlin il y a un peu plus d'une semaine. Plusieurs hommes ont été arrêtés et l'un d'eux est donc passé aux aveux. Pour l'heure, selon la police Russe, c'est la piste Tchéchène qui est privilégiée, ce qui arrange bien le Kremlin si l'on en croit Galia Ackerman, journaliste spécialiste de la Russie.

 

"Parmi les hommes arrêtés, deux font partie d’une unité tchétchène qui combat les indépendantistes en Tchétchénie. Ils ont eu des grandes décorations de la Russie ", explique-t-elle sur France Info, "cela veut dire que les fils " de l’assassinat ont été tirés par "Kadirov, [dirigeant de la république tchétchène imposé par la Russie ndrl] et que donc, ça n’a sûrement pas été fait sans l’accord de Poutine ".

A LIRE AUSSI ►►► Un suspect avoue avoir participé au meurtre de Boris Nemtsov 

 

Selon Galia Ackerman, les différentes pistes évoquées autour de la mort de Nemtsov vont éloigner la vérité. "On ne pourra jamais prouver que cela émane de Kadirov ", estime la journaliste. Alors une autre piste inoffensive pour les autorités russes se dessine, confortée par les aveux d’un des suspects : celle de l’islamisme radical. "Celui qui a avoué  (Zaour Dadaïev)  a dit qu’il aimait le prophète Mahomet ". Nemtsov aurait été "abattu par des Tchétchènes qui n’ont pas supporté qu’il ait apporté son soutien à Charlie Hebdo ". Une version soutenue par Ramzan Kadirov qui a écrit sur son compte Instagram ce dimanche : "Ceux qui connaissaient  Zaour (Dadaïev) confirment que c'est un croyant fervent, choqué par les activités de Charlie et par le soutien qui lui été apporté (au journal) en défendant l'impression des dessins ".

Selon Galia Ackerman, journaliste spécialiste de la Russie, Moscou a intérêt à prouver qu’il y a un lien entre Charlie Hebdo et le meurtre de Boris Nemtsov
--'--
--'--