Sécheresse : inquiétude en Irak et en Syrie avec des pénuries d’eau

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Sécheresse : inquiétude en Irak et en Syrie avec des pénuries d’eau
franceinfo
Article rédigé par
M. Guyard - franceinfo
France Télévisions

Les températures caniculaires en Irak et en Syrie inquiètent les ONG. L’eau manque, la production agricole a chuté et l’accès à l’électricité est restreint.

En Irak et en Syrie, la situation est alarmante. Les températures sont caniculaires cet été. Elles ont parfois dépassé les 50 degrés. L’accès à l’eau est rendu difficile dans ces conditions. "Il fait chaud et il faut éviter que les animaux meurent de chaleur. Le temps est différent cette année. Il fait très sec, il n’a pas plu depuis le début du printemps. La terre est sèche et les températures sont très élevées. La production est faible", se lamente Hassan Al-Shabo, éleveur de buffles, dans la province d’Al Malikiyah, au nord-est de la Syrie.

Des milliers de déplacés potentiels

C’est la pire sécheresse en Syrie depuis 70 ans. En Irak aussi, les habitants vivent la deuxième saison la plus sèche depuis 40 ans. "12 millions de personnes en Syrie et en Irak sont confrontées à la pire crise de l’eau que nous ayons connue depuis des années. Les conséquences sont multiples, la qualité de l’eau n’est plus sûre", détaille Jolien Veldwijk, directrice de Care International en Syrie. Il y a eu une baisse de 70% des précipitations. La nourriture vient à manquer car la production des terres agricoles est en chute libre, et l’accès à l’électricité limité, car les barrages ne sont plus alimentés. Les ONG alertent sur la possibilité de créer des milliers de nouveaux déplacés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.