Jordanie : au moins 12 morts et plus de 260 blessés après une fuite de chlore dans un port

La fuite s'est produite lorsqu'un conteneur chargé de chlore liquide a été renversé par une grue, selon l'adjoint au chef de l'Autorité portuaire de la région.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une fuite de chlore dans le port d'Aqaba, en Jordanie, le 27 jiun 2022. (AFP PHOTO / AL MAMLAKA TV)

Une fuite de chlore causée par un conteneur renversé dans le port d'Aqaba, en Jordanie, a fait au moins 12 morts et plus de 250 blessés, lundi 27 juin.

La fuite s'est déclenchée lorsqu'un "filin déplaçant un conteneur contenant une substance toxique s'est rompu, ce qui a entraîné la chute et la fuite de la substance toxique", a expliqué l'adjoint au chef de l'Autorité portuaire de la région à la télévision d'Etat Al-Mamlaka. Sur des images publiées par la chaîne, on peut voir une grue transportant le conteneur et le lâcher au-dessus du bateau, d'où s'échappe rapidement un épais nuage jaune. Quelque vingt containers de gaz liquéfié "contenant un pourcentage élevé de chlore" devaient être chargés sur le bateau, d'après l'ancien directeur de l'entreprise en charge de la gestion du port.

Les habitants appelés à "rester chez eux et fermer les fenêtres"

La fuite a causé "la mort de douze personnes" et a fait "260 blessés jordaniens et étrangers", d'après la cellule de crise gouvernementale formée après l'incident. Le directeur de la santé d'Aqaba, le seul port maritime de Jordanie et l'un des principaux de la mer Rouge, a déclaré que "les hôpitaux d'Aqaba étaient saturés et ne pouvaient plus recevoir d'autres blessés", dont certains sont dans un état critique. Il a appelé les habitants d'Aqaba "à rester chez eux et à fermer les fenêtres par précaution", précisant que "la substance présente dans l'atmosphère était très dangereuse". Le porte-parole du gouvernement a annoncé la formation d'une commission d'enquête et l'envoi de renforts médicaux et d'équipements.

Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a présenté ses "sincères condoléances au royaume de Jordanie" et "promis que les services de son ministère fourniront toute forme d'aide" demandée. Les deux pays sont liés par un traité de paix depuis 1994. Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a lui aussi présenté ses condoléances.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Moyen Orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.