Cet article date de plus de huit ans.

Merrill Lynch verse 160 millions de dollars pour discrimination raciale

Merrill Lynch, société de courtage et filiale de la Bank of America, a accepté de verser 160 millions de dollars (120 millions d'euros) à ses employés de couleur afin de mettre fin à des poursuites pour discrimination raciale. C'est la somme la plus importante jamais versée par une entreprise américaine dans une affaire de ce type.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (BobbyYip Reuters)

Alors que l'on célèbre le cinquantième anniversaire du discours du pasteur américain Martin
Luther King
, les injustices raciales sont toujours présentes aux Etats-Unis. Selon le New-York Times de mardi, Merrill Lynch, l'une des
plus grandes firmes de courtage de Wall Street, aurait accepté de payer 160 millions de dollars pour échapper à des poursuites pour discrimination raciale.

En 2005, George McReynolds, un employé de longue date, avait
déposé plainte au nom de 700 courtiers noirs. Il avait accusé la filiale de limiter ses employés de couleur à des tâches administratives, leur
attribuant des salaires et des opportunités de carrière moindres, alors que les
comptes les plus lucratifs étaient confiés à ses employés blancs. Pendant huit
ans, la plainte a fait le tour des tribunaux fédéraux américains, faisant
notamment l'objet de deux appels à la Cour Suprême des Etats-Unis.

160 millions de dollars : le montant que les dirigeants de Merrill
Lynch acceptent de payer représente la plus importante somme jamais
versée par une entreprise américaine dans une affaire de discrimination raciale,
souligne le New-York Times. L'argent sera mis à la disposition du personnel
noir arrivé depuis mai 2001 dans la société de courtage. D'après un porte-parole
de la filiale et l'avocate des plaignants, ce règlement est encore provisoire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.