Mali : trois soldats français blessés dans un attentat, dont un grièvement

L'attaque a eu lieu alors que les militaires circulaient en convoi blindé dans l'est du pays.

Des soldats français de la force Barkhane patrouillent à Timbamogoye (Mali), le 10 mars 2016.
Des soldats français de la force Barkhane patrouillent à Timbamogoye (Mali), le 10 mars 2016. (PASCAL GUYOT / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ils ont été victimes d'un attentat contre leur convoi. Trois soldats français de la force Barkhane ont été blessés, dont un grièvement, par un kamikaze, jeudi 11 janvier, dans l'est du Mali. Cette attaque contre le convoi blindé français, qui circulait entre Ménaka et Indelimane, est intervenue à la date anniversaire du déclenchement de l'opération Serval, le 11 janvier 2013.

Avant cette annonce, jeudi, la force française Barkhane avait affirmé avoir "capturé", dans la nuit, des membres présumés de groupes armés jihadistes à Ménaka, alors que des sources locales évoquaient "l'arrestation de deux innocents" lors de cette opération.

Selon un décompte de l'AFP, 18 militaires ont été tués au Mali depuis l'opération Serval en 2013, à laquelle a succédé Barkhane, étendue à cinq pays du Sahel, en août 2014.