Mali : des militaires de la force Barkhane attaqués à Gao

Emmanuel Macron est attendu en Mauritanie lundi 2 juillet pour rencontrer ses homologues du G5 Sahel. Un déplacement qui intervient au lendemain d'une attaque à Gao au Mali contre des militaires français de la force Barkhane.

France 2

Une attaque a eu lieu dimanche 1er juillet dans le quartier général de Barkhane, l'opération anti-terroriste française, à Gao, dans le nord du Mali. En pleine patrouille, les militaires sont tombés dans une embuscade. Un véhicule leur a barré la route pendant qu'une voiture kamikaze leur a foncé dessus. Bilan : quatre morts côté civils et quatre militaires français sérieusement blessés.

Un climat tendu

Un attentat qui intervient le jour même de l'ouverture du sommet de l'Union Africaine à Nouakchott en Mauritanie. Emmanuel Macron y est attendu lundi 2 juillet. Une visite de trois jours pour rencontrer les chefs d'État du G5 Sahel. Ensemble, ils doivent travailler sur cette force conjointe africaine, destinée à lutter contre le terrorisme. Une rencontre dans un climat tendu puisqu'il y a déjà trois jours, le QG de cette alliance a été pour la première fois la cible d'un attentat jihadiste, causant la mort de deux militaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soldats de la force Barkhane, à Gao au Mali
Des soldats de la force Barkhane, à Gao au Mali (- / AFP)