Mali : trois soldats français blessés dans un attentat

Un convoi a été attaqué par un vehicule kamikaze dans le cadre de l'opération Barkhane, au Mali. 

Voir la vidéo
FRANCE 2

Le convoi militaire circulait jeudi 11 janvier dans cette zone désertique, dans la région d'Indéliman, au Mali. Des véhicules blindés, avec à leurs bords, des dizaines de soldats engagés dans l'opération Barkhane. La zone est réputée dangereuse : à proximité de la frontière avec le Niger, c'est entre Indéliman et Menaka qu'un véhicule kamikaze a foncé sur le convoi, un type d'attaque très rare au Mali. Bilan : trois Français blessés, dont un grièvement qui a été rapatrié la nuit dernière à Paris.

Les militaires craignaient ce type de menace

Quand nous avions suivi, il y a quelques semaines, les militaires en patrouille dans la région, ils craignaient ce type de menace. "On fait attention lorsqu'on est en longue colonne blindée, comme ça, pour des possibles attaques sur nos engins, particulièrement les camions", explique le Capitaine Cédric. Dans le cadre du dispositif Barkhane, plus de 1 500 militaires français sont déployés au Mali. Dix-huit ont été tués dans ce théâtre d'opérations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soldats français de la force Barkhane patrouillent à Timbamogoye (Mali), le 10 mars 2016.
Des soldats français de la force Barkhane patrouillent à Timbamogoye (Mali), le 10 mars 2016. (PASCAL GUYOT / AFP)