Mali : l'armée française annonce avoir "neutralisé" une dizaine de djihadistes

Une opération armée s'est tenue cette nuit dans la région de Gao. Selon l'armée, un haut responsable du groupe al-Mourabitoun, Ahmed el Tilemsi, a été tué, et une dizaine d'hommes armés mis hors de combat.

(Une opération des forces françaises à Gao, en février 2013 (photo d'illustration) © MaxPPP)

"Cette nuit, suite à un renseignement d'opportunité, les forces françaises ont conduit une opération dans la région de Gao en coordination avec les autorités maliennes" . C'est le colonel Gilles Jaron, porte-parole de l'armée, qui raconte. Une "dizaine de membres armés d'un groupe terroriste ont été neutralisés" , ajoute-t-il. C'est-à-dire "mis hors de combat" .

Et ce n'est pas tout : l'armée annonce avoir tué un haut responsable du groupe djihadiste al-Mourabitoun au Mali, Ahmed el Tilemsi - c'est le nom de guerre d'Abderrahmane Ould el Amar. "Nous avons porté un coup très dur aux activités d'al-Mourabitoun" , se félicite le colonel. Ce groupe s'est créé en août 2013, après la fusion du groupe des Signataires par le sang de l'Algérien Mokhtar Belmokhtar, ex-chef d'Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) et du Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), dont le Malien Ahmed el Tilemsi était l'un des chefs.

De source gouvernementale, on précise qu'el Tilemsi était le commanditaire de l'enlèvement de Gilberto Rodrigues Leal, un otage français enlevé en novembre 2012, dont la mort a été annoncée en avril mais le corps jamais retrouvé.  

 

(©)