Cet article date de plus de sept ans.

L’Ukraine ne prolonge pas le cessez-le-feu dans l’Est

L’espoir d’une amélioration rapide des relations entre l’Ukraine et la Russie aura fait long feu. Dans la nuit de lundi à mardi, la présidence ukrainienne a décidé de ne pas prolonger le cessez-le-feu dans l’est du pays. Pour expliquer l’échec des discussions, le président Petro Porochenko cible des "activités criminelles".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le président ukrainien ne prolonge pas le cessez-le-feu © Maxppp)

La trêve dans l’est de l’Ukraine, où les forces gouvernementales et les séparatistes pro-russes, avait été prolongée de 36 heures vendredi soir. Elle arrivait à expiration lundi à 22 heures, heure de Paris. Kiev a décidé de ne pas prolonger le cessez-le-feu tout en laissant la porte ouverte aux discussions.

Dans la journée lundi, Vladimir Poutine s’était dit  favorable  à une prolongation des mesures apaisantes en vigueur.

De son côté, le président ukrainien a réuni en soirée les responsables des services de sécurité, avant de prendre une décision. Petro Porochenko a décidé finalement de ne pas prolonger le cessez-le-feu en vigueur depuis le 20 juin entre Kiev et les séparatistes de l’est du pays, une mesure violée à plusieurs reprises.

"Après avoir examiné la situation, j'ai décidé, en tant que commandant en chef des forces armées, de ne pas prolonger le régime de cessez-le-feu unilatéral. Nous allons attaquer les séparatistes qui contrôlent depuis plus de deux mois une grande partie des régions de Donetsk et Lougansk."

 

Le président ukrainien a assuré ne pas vouloir pour autant abandonner le plan de paix, mais en posant cette condition :

"Nous sommes prêts à revenir au régime de cessez-le-fue, quand nous verrons que toutes les parties s’attachent à appliquer les points essentiels du plan de paix."

Cette annonce intervient après un entretien téléphonique lundi avec Angela Merkel, François Hollande, Vladimir Poutine et son homologue ukrainien.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.