Cet article date de plus de dix ans.

Les prix alimentaires mondiaux ont augmenté de 3,4% en janvier 2011, atteignant 231 points sur l'index de la FAO

C'est "le plus haut niveau depuis que la FAO a commencé à mesurer les prix alimentaires en 1990", indique l'organisation onusienne. "Ces prix élevés devraient se maintenir dans les mois qui viennent".L'ensemble des prix alimentaires ont enregistré une hausse pour le septième mois consécutif, à l'exception du prix de la viande.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jacques Diouf, le directeur de la FAO (novembre 2009). (AFP / Alberto Pizzoli)

C'est "le plus haut niveau depuis que la FAO a commencé à mesurer les prix alimentaires en 1990", indique l'organisation onusienne. "Ces prix élevés devraient se maintenir dans les mois qui viennent".

L'ensemble des prix alimentaires ont enregistré une hausse pour le septième mois consécutif, à l'exception du prix de la viande.

L'indice des prix alimentaires de la FAO, qui référence un panier de denrées comprenant notamment des céréales, des oléagineux, des produits laitiers, de la viande et du sucre, a atteint le record historique de 214,7 points en décembre.

Son précédent record remontait à juin 2008 pendant la crise alimentaire. La hausse des prix alimentaires, qui a débuté en août, fait craindre l'éclosion d'"émeutes de la faim", comme celles qui avaient éclaté en 2008 dans de nombreux pays africains, mais aussi en Haïti et aux Philippines, après que les cours des céréales eurent atteint des records historiques.

La FAO utilise les prix spots et physiques pour calculer l'indice et non les cours à terme qui ont monté en janvier.

Le niveau élevé des prix alimentaires est revenu sur le devant de la scène après les émeutes en Tunisie qui ont conduit à la chute du président Ben Ali ce mois-ci et qui se sont ensuite propagées à l'Egypte.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.