Les manifestations contre le système financier gagnent du terrain et ont trouvé des soutiens au sommet de l'Etat.

Inspiré des Indignés espagnols, le mouvement des Indignés américains se propage. Parti de Wall Street le 17 septembre, le soulèvement a gagné Tampa, Trenton, Jersey city, Philadelphie, Norfolk, Chicago, Saint Louis, Houston, San Antonio, Austin, Nashville, Portland, Seattle et Los Angeles.

Les indignés de Wall Sreet sur le pont de Brooklyn.
Les indignés de Wall Sreet sur le pont de Brooklyn.

Inspiré des Indignés espagnols, le mouvement des Indignés américains se propage. Parti de Wall Street le 17 septembre, le soulèvement a gagné Tampa, Trenton, Jersey city, Philadelphie, Norfolk, Chicago, Saint Louis, Houston, San Antonio, Austin, Nashville, Portland, Seattle et Los Angeles.

"Ces manifestants expriment une suspicion plus largement partagée envers la manière dont fonctionne notre système financier", a déclaré Barack Obama. Le vice-président Joe Biden considère quant à lui que "les Américains ne pensent pas que le système soit juste."

Barack Obama a également déclaré que sa réforme financière connue sous le nom de "Dodd-Frank" avait justement été conçue pour prévenir les abus de Wall Street. Sa façon d'insister sur le sujet laisse présager que ce thème figurera parmi les grands thèmes de sa campagne présidentielle l'an prochain.

Mercredi, des syndicats ont rallié les rangs de la manifestation new yorkaise. 5.000 personnes formaient le cortège. Le soutien des syndicats pourrait faire enfler davantage les futures manifestations.

A Philadelphie, un millier de personnes ont arboré des pancartes où l'on pouvait lire , par exemple, "Je ne pensais pas que 'par le peuple, pour le peuple' représentait 1% (de la population)". A Los Angeles, une centaine de protestataires se sont réunis devant la Bank of America dans le centre ville, tandis que d'autres ont tenté de monter une tente. Onze personnes ont été arrêtées après avoir refusé de la démonter.