Les intempéries qui ont frappé le sud du pays depuis vendredi ont provoqué la mort de dix personnes.

Dix morts et 150 familles sinistrées. Auxquels s'ajoutent 60 millions d'euros de dégâts matériels. C'est le nouveau bilan livré par le préfet du départment d'El Bayadh, à la radio algérienne.

Dix morts et 150 familles sinistrées. Auxquels s'ajoutent 60 millions d'euros de dégâts matériels. C'est le nouveau bilan livré par le préfet du départment d'El Bayadh, à la radio algérienne.

Après la chute de pluies diluviennes vendredi, samedi et dimanche sur plusieurs départements du sud de l'Algérie, le niveau du cours d'eau local a atteint par endroits 13 mètres de haut, submergeant la plupart des ponts.

"Les dégâts enregistrés sont évalués provisoirement à 6 milliards de dinars (60 millions d'euros), hors habitations. Les habitations vont faire l'objet d'un constat", a indiqué le préfet. Cinq ponts se sont effondrés et de nombreuses canalisations du réseau d'assainissement en eau potable ont été touchées.

Pour l'heure, une usine désaffectée a été aménagée pour abriter les 150 familles sinistrées. Un agent de la protection civile est toujours porté disparu.

En octobre 2008, des intempéries avaient fait 43 morts dans la région de Ghardaia (650 km au sud d'Alger) tandis que 706 personnes avaient perdu la vie en novembre 2001 dans des inondations qui avaient touché le quartier de Bab El Oued à Alger.