Les inondations en Thaïlande affectent l'industrie nationale des composants éléctroniques.

Conséquence probable : le ralentissement de la production mondiale d'ordinateurs en 2012, voire la baisse de 20% des livraisons, selon le scénario catastrophe de certains analystes. Bon nombre d'usines de disques durs sont situées dans des régions industrielles et fournissent environ 40% du marché mondial de ces composants clefs.

Conséquence probable : le ralentissement de la production mondiale d'ordinateurs en 2012, voire la baisse de 20% des livraisons, selon le scénario catastrophe de certains analystes. Bon nombre d'usines de disques durs sont situées dans des régions industrielles et fournissent environ 40% du marché mondial de ces composants clefs.

L'approvisionnement en disques durs, le composant le plus important des ordinateurs personnels (PC), pourrait fléchir de 30% au quatrième trimestre à 125 millions d'unités, forçant les fabricants informatiques à réduire leur production, selon le cabinet d'études IHS. D'après son concurrent International Data Corporation ( IDC), cela pourrait se traduire dans le pire des cas par des livraisons de PC de 20% inférieures aux attentes au premier trimestre de l'an prochain.

"Une pénurie de disques durs toucherait surtout les plus petits vendeurs de PC et les produits aux plus bas prix", comme les liseuses électroniques et les ordinateurs bon marché, estime Loren Loverde, de IDC. "Toutefois, même les plus gros distributeurs devraient être touchés par les pénuries de disques durs, en particulier en ce qui concerne les ordinateurs portables où le marché des PC est plus concentré", a-t-elle ajouté.

En outre, "les prix des disques durs ont déjà augmenté en prévision des pénuries et il est probable qu'ils vont rester en hausse de quelque 10% pendant plusieurs trimestres", renchérit IHS. Des producteurs clefs comme Toshiba et Western Digital ont fermé une large partie de leurs usines en Thaïlande à la suite des intempéries.

L'analyste Peter Misek de la banque Jefferies souligne cependant que des fabricants informatiques de premier plan comme Dell et Hewlett-Packard ont suffisamment de stocks de disques durs pour faire face aux perturbations de l'approvisionnement pendant le restant de l'année.

Une pénurie de disques durs pourrait en outre peser indirectement sur un autre type de composants, le marché des mémoires vives (DRAM), dont les prix sont déprimés. Cette situation risque d'empirer si la production de PC mondiale ralentit, note IHS iSuppli. Alors que la saison des pluies touche à sa fin en Thaïlande et que les inondations refluent, les producteurs de disques durs devraient être en mesure de reprendre le travail à la fin de l'année, et IDC table sur un retour à une production et des prix normaux en juin.