Cet article date de plus de dix ans.

Les foyers d'insurrection se multipliaient dimanche en Libye alors que l'OTAN poursuit ses raids sur Tripoli

Dans le même temps, les forces loyales au colonel Mouammar Kadhafi continuent leurs assauts contre les rebelles, en particulier à Zawiyah (ouest) où les combats ont repris après plus de deux mois d'accalmie.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Des rebelles libyens roulant en direction de Ajdabiya, à 160 km au sud-ouest de Benghazi (ouest de la Libye) (AFP - GIANLUIGI GUERCIA)

Dans le même temps, les forces loyales au colonel Mouammar Kadhafi continuent leurs assauts contre les rebelles, en particulier à Zawiyah (ouest) où les combats ont repris après plus de deux mois d'accalmie.


A l'ouest...

En mars, les forces gouvernementales de Zawiyah en mars mais les rebelles affirment avoir repris samedi une partie de la ville.

Les forces loyales ont coupé la route menant à la frontière tunisienne pour "empêcher l'afflux des réfugiés" de cette agglomération de 250.000 habitants située à 50 km à l'ouest de Tripoli, a-t-on ajouté de même source. Il n'a pas été possible dans l'immédiat de vérifier ces informations de source indépendante.

Toujours à l'ouest, les forces de Mouammar Kadhafi pilonnaient dimanche les abords de Zenten, dans les montagnes berbères de Djebel Neffoussa, région âprement disputée.

... au sud-ouest...
L'insurrection s'est étendue par ailleurs à la ville historique de
Ghadames, à quelque 600 km au sud-ouest de Tripoli, selon des sources rebelles. Ghadames, connue sous le nom de "Perle du désert", est l'une des plus anciennes villes de la région pré-saharienne. Située à la frontière de la Tunisie et de l'Algérie, elle est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1986.

Les militaires gouvernementaux ont pilonné samedi cette ville pour la première fois depuis le déclenchement du mouvement le 15 février, a indiqué une source rebelle. L'information n'a pas pu être vérifiée de de source indépendante.

... au centre, et à l'est
Des manifestations contre le régime ont même touché vendredi et samedi l'un des fiefs même de la famille Kadhafi, à Sabha, situé à 800 km par la route de Tripoli, selon le Conseil national de transition (CNT, rébellion), précisant que les forces pro-Kadhafi avaient ouvert le feu et tué un manifestant.

Sur le front est, le conflit semble s'enliser entre Ajdabiya et le site
pétrolier de Brega. Les forces pro-Kadhafi ont pilonné à nouveau
samedi la zone de Dafniyeh dans la région de Misrata, ville portuaire rebelle à 200 km à l'est de Tripoli.

Les raids de l'OTAN
L'OTAN continue ses raids sur Tripoli et ses environs. Dimanche à l'aube, les bombardements ont visé les zones de Khellet Al Ferjan et la route de l'aéroport au sud de Tripoli, selon l'agence officielle libyenne Jana.

Au moins quatre explosions ont été par ailleurs entendues dans la matinée depuis le centre de la capitale, survolée constamment par des avions de combat, selon l'AFP.

Dans son rapport quotidien, l'OTAN a indiqué notamment avoir visé samedi sept cibles dans les environs de Tripoli.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.