Cet article date de plus de douze ans.

Les Etats-Unis ne veulent pas rester en Afghanistan à long terme, a déclaré dimanche Hillary Clinton

"Rester en Afghanistan ne nous intéresse pas. Nous n'y avons pas d'intérêts à long terme", a déclaré la chef de la diplomatie américaine à la chaîne ABC.Le président Barack Obama doit bientôt annoncer sa stratégie dans le pays, pouvant inclure l'envoi de dizaines de milliers de troupes supplémentaires.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Hillary Clinton (AFP/JAY DIRECTO)

"Rester en Afghanistan ne nous intéresse pas. Nous n'y avons pas d'intérêts à long terme", a déclaré la chef de la diplomatie américaine à la chaîne ABC.

Le président Barack Obama doit bientôt annoncer sa stratégie dans le pays, pouvant inclure l'envoi de dizaines de milliers de troupes supplémentaires.

Hillary Clinton a aussi assuré que "le président Karzaï et son gouvernement peuvent mieux faire" pour diriger le pays.

"Nous avons fait passer le message. Maintenant que l'élection est finalement terminée, nous voulons voir des preuves tangibles que le gouvernement (...) réponde davantage aux besoins" des Afghans, a-t-elle insisté.

Ces derniers "ne veulent pas un retour des talibans, ils veulent un
gouvernement qui puisse vraiment fonctionner pour les servir. Et ensemble, nous et nos alliés de la communauté internationale les aiderons à mettre sur pied une force qui pourra s'occuper de leur sécurité", a remarqué Mme Clinton à l'antenne de l'émission "This Week".

"Mais nous n'avons pas d'illusions. Nous n'en sommes pas aux jours de jadis lorsque les gens venaient dans votre émission et parlaient de la façon dont nous allions aider les Afghans à construire une démocratie moderne, un Etat fonctionnant mieux et toutes ces choses formidables", a lancé Mme Clinton.

"Notre priorité est la sécurité des Etats-Unis"
"Cela pourrait arriver, mais notre priorité est la sécurité des Etats-Unis. Comment nous protégeons-nous et nous défendons-nous contre de futures attaques. Nous ne voulons pas que l'Afghanistan redevienne un sanctuaire et une rampe de lancement pour le terrorisme comme c'était le cas auparavant", a prévenu la
secrétaire d'Etat.

Ces éléments sont ceux qui "motivent le président à prendre la meilleure décision possible" sur sa stratégie afghane, a souligné Mme Clinton.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.