Cet article date de plus de douze ans.

Les deux journalistes sont reparties avec Clinton

Bill Clinton a quitté mardi la Corée du Nord en compagnie des deux journalistes américaines libérées
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Laura Ling et Euna Lee, les deux journalistes américaines libérées par Pyong Yang, à leur arrivée à Burbank (© France 3)
Bill Clinton a quitté mardi la Corée du Nord en compagnie des deux journalistes américaines libéréesBill Clinton a quitté mardi la Corée du Nord en compagnie des deux journalistes américaines libérées

L'ex-président américain a obtenu leur grâce lors d'une visite au cours de laquelle il s'est entretenu avec le leader nord-coréen Kim Jong-Il.

Laura Ling et Euna Lee, arrêtées le 17 mars, avaient été condamnées en juin à 12 ans de travaux forcés pour avoir franchi la frontière sans autorisation et dénigré le régime.

On leur reprochait aussi un "crime grave" non précisé.

La Chine, proche alliée de la Corée du Nord, s'est réjouie mercredi de cette libération grâce à une mission de l'ancien président américain Bill Clinton. "Cette question a été résolue de manière appropriée, nous nous en réjouissons", a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Jiang Yu, dans un court communiqué adressé à l'AFP.

Les journalistes sont en bonne santé


Les deux femmes sont en "très bonne santé", a affirmé un haut responsable américain sous couvert d'anonymat. L'avion de M. Clinton a fait escale sur une base militaire américaine au Japon, pour refaire le plein de carburant, selon la télévision japonaise NHK.

Une fois la grâce annoncée, Bill Clinton a transmis au leader nord-coréen "un message verbal du président américain Barack Obama exprimant sa profonde gratitude pour cette (mesure) et évoquant les moyens d'améliorer les relations entre les deux pays", a affirmé KCNA. Auparavant, Bill Clinton avait rencontré les deux journalistes , selon la chaîne américaine ABC, citant une source gouvernementale non identifiée, ajoutant que la rencontre avec l'ancien président américain avait été "très émouvante".

Obama dénonce la Corée du Nord "provocatrice"
Barack Obama a déclaré que Pyongyang devait arrêter son programme nucléaire et cesser son comportement "provocateur", en réagissant à la libération des deux journalistes.

"Nous avons dit aux Nord-Coréens qu'il y avait une voie pour de meilleures relations, et cela implique qu'ils cessent de mettre au point des armes nucléaires et mettent fin au comportement provocateur dont ils ont fait preuve", a déclaré le président américain.

"Nous voulons le bien du peuple nord-coréen. Nous voulons juste nous assurer que le gouvernement de Corée du Nord opère dans le cadre des règles de base de la communauté internationale, ce qu'ils savent être attendu d'eux", a-t-il ajouté dans une interview à la chaîne américaine MSNBC.

Le président Obama a rappelé que l'action de Bill Clinton restait personnelle et non le signe d'un réchauffement dans les relations entre le Etats-Unis et la Corée du Nord.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.