Cet article date de plus de huit ans.

Les dernières troupes combattantes françaises ont quitté l'Afghanistan

Depuis ce samedi matin, l'armée française ne compte plus en Afghanistan que des formateurs, des logisticiens et des médecins militaires. Les 200 derniers soldats "combattants" qui appartenaient au 35e régiment d'infanterie de Belfort ont décollé en milieu de journée de l'aéroport de Kaboul.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Eric Gaillard Reuters)

Après trois jours passés dans un sas de décompression à Chypre, ces hommes seront rapatriés le 18 décembre, quelques jours avant Noël.

Depuis le  20 novembre, ces soldats avaient quitté la base de
Nijrab
,  leur ultime position en Kapisa et étaient rentrés
à Kaboul.

En Afghanistan, l'armée française se retrouve dans une configuration proche de celle de 2007, avant que l'ancien président Nicolas Sarkozy ne décide d'accroître la présence militaire à la demande des Américains.  A la fin du mois de janvier, il avait annoncé [un
retrait

anticipé à fin 2013](http://www.franceinfo.fr/monde/afghanistan-sarkozy-annonce-le-retrait-des-unites-combattantes-pour-fin-2013-511119-2012-01-27). Un retrait accéléré  par 
François Hollande qui avait fixé lui la date du retrait
des  troupes combattantes à la fin 2012
.

88 soldats français sont morts en Afghanistan depuis le début de l'intervention française en 2001.

 
  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.