Cet article date de plus de six ans.

Les avoirs du clan Ben Ali restent en Suisse

L'argent du président tunisien déchu Zine El Abidine Ben Ali placé par sa famille en Suisse… reste en Suisse. Et pourtant, ces 43 millions d'euros devaient revenir au nouveau régime en place dans le pays.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Les fonds placés en Suisse par le clan de Zine El Abidine Ben Ali (ci-contre en 2008) ne seront pas restitués © REUTERS/Jacky Naegelen)

Les fonds placés en Suisse par le clan de l’ancien dictateur tunisien Zine El Abidine Ben Ali  ne seront pas restitués. Le Tribunal fédéral, la plus haute juridiction helvétique, affirme que l’origine frauduleuse du magot n’est pas établie. Les quelques 43 millions d’euros bloqués depuis 2011 et qui devaient être rendus au nouveau régime resteront donc en Suisse.

 

Le clan de l’ancien président, entendez son beau-frère Belhassen Trabelsi, a obtenu gain de cause. Le Tribunal fédéral estime qu’il n’a pas été en mesure, faute d’être entendu, de faire la preuve de la légalité de la provenance des capitaux. En conséquence, et c’est une décision sans appel, le déblocage de l’argent initialement envisagé, est suspendu.

Les fonds restent cependant aussi bloqués pour Belhassen Trabelsi, notamment suspecté de blanchiment d’argent et contre qui deux procédures sont actuellement toujours en cours. Peu avant la chute de Zine El Abidine Ben Ali, le Conseil fédéral avait ordonné le blocage des avoirs du clan Ben Ali.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.