Cet article date de plus de dix ans.

Les autorités ont mis en garde dimanche la population contre le risque de propagation des inondations.

En ligne de mire : le fleuve Chao Phraya, situé au nord de Bangkok. Malgré la construction de digues, les autorités n"excluent pas un débordement et ont exhorté les populations vivant à proximité à se tenir prêtes à évacuer.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (NICOLAS ASFOURI / AFP)

En ligne de mire : le fleuve Chao Phraya, situé au nord de Bangkok. Malgré la construction de digues, les autorités n"excluent pas un débordement et ont exhorté les populations vivant à proximité à se tenir prêtes à évacuer.

Malgré les grands coefficients de marée qui ont engendré ce week end des difficultés pour évacuer l"eau vers la mer, le fleuve Chao Phraya n"a pas débordé et ses digues ont tenu bon. Pour autant, la capitale thaïlandaise, Bangkok, n"est pas sortie d"affaire, comme la rappelé le gouverneur de la ville Sukhumbhand Paribatra. "Le problème n'est pas encore résolu. C'est toujours grave", a-t-il dit.

Les masses d"eau colossales accumulées dans les plaines centrales du pays après la mousson particulièrement abondante continuent d"avancer vers le nord de Bangkok, où des zones résidentielles sont noyées dans une eau boueuse.

Au moins 381 personnes sont mortes et des millions d'autres ont été touchées par les pires inondations depuis des décennies. Des milliers de personnes ont fui Bangkok, notamment vers les villes balnéaires du sud, le gouvernement ayant décrété dans l'urgence la semaine dernière un week-end exceptionnel de cinq jours, jusqu'à lundi.

Après avoir déclaré que les eaux risquaient de noyer la ville pendant un mois, la Premier ministre Yingluck Shinawatra se montre désormais plus optimiste, estimant que la décrue pourrait commencer bientôt. "Après le 31 octobre, la situation est susceptible de s'améliorer s'il ne pleut pas", a-t-elle déclaré. Dans la capitale, ceux qui n'ont pas fui ont fait des réserves de nourriture et d'eau potable. Plusieurs chancelleries ont déconseillé à leurs ressortissants de se rendre à Bangkok, mais l'aéroport international Suvarnabhumi fonctionnait normalement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.