Cet article date de plus de neuf ans.

Le tsunami du 11 mars au Japon a provoqué des dommages directs de 16.900 mds de yens (147 milliards d'euros)

Ce montant, annoncé vendredi par le gouvernement nippon, ne prend pas en compte les perturbations pour l'activité économique ni les conséquences de l'accident nucléaire de Fukushima.La somme correspond aux destructions subies par les habitations, entreprises et infrastructures de la région du Tohoku dévastée par le séisme et le tsunami qui suivi.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Ce montant, annoncé vendredi par le gouvernement nippon, ne prend pas en compte les perturbations pour l'activité économique ni les conséquences de l'accident nucléaire de Fukushima.

La somme correspond aux destructions subies par les habitations, entreprises et infrastructures de la région du Tohoku dévastée par le séisme et le tsunami qui suivi.

Ce total, qui représente l'équivalent de 3,5% du produit intérieur brut (PIB) du Japon, dépasse largement les 9.600 milliards de yens de dégâts engendrés par le séisme de Kobe en 1995.

La catastrophe du 11 mars a détruit pour 10.400 milliards de yens de maisons, bureaux, centres commerciaux et sites industriels, 5.200 milliards de routes, terres agricoles, ports et bateaux de pêche, et 1.300 milliards de canalisations d'eau, conduites de gaz, lignes électriques et réseaux de communication.

Le désastre a fortement nui à l'activité économique, non seulement dans les préfectures les plus touchées de Miyagi, Iwate et Fukushima, mais aussi dans l'ensemble du pays.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.