Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, en visite historique à Cuba

Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, est à Cuba ce vendredi. Il va hisser le drapeau américain devant l'ambassade des Etats-Unis. Un symbole de la réconciliation entre les deux pays.

(Le drapeau américain flottera à nouveau sur le fronton de l'ambassade américaine © REUTERS)

Le chef de la diplomatie américaine, John Kerry, est attendu sur l’île de Cuba ce vendredi. Une première depuis 1945. John Kerry va hisser le drapeau américain au fronton de l’ambassade des Etats-Unis et ainsi consacrer le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Une visite aussi historique que symbolique

Dans les faits, l’ambassade américaine à la Havane a rouvert le 20 juillet dernier, en même temps que l’ambassade cubaine à Washington. John Kerry sera accompagné d'élus, d'hommes d’affaires, mais également des trois soldats qui avaient baissé le drapeau, en janvier 1961.

La question des droits de l'Homme

Une visite aussi historique que brève, elle va durer seulement quelques heures. John Kerry rencontrera le ministre cubain des Affaires étrangères avant de s’offrir une petite balade dans les rues de la Havane et de participer à une réception en présence d’entrepreneurs, d’artistes, de diplomates et de dissidents.

Des dissidents probablement triés sur le volet car certains groupes s’opposent à ce rapprochement diplomatique, qui a - d’après eux - relégué la question des droits de l’Homme et de la démocratie au second plan. L’administration Obama s’en défend. Le Département d’Etat dénonce systématiquement les arrestations d’opposants par le régime et le sujet, nous dit-on, sera au menu des discussions de John Kerry avec son homologue cubain.

A lire aussi ►►►Etats-Unis/Cuba : fin d'une crise d’un autre temps