Cet article date de plus d'onze ans.

Le président américain a reçu mardi à la Maison Blanche le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu

Barack Obama a espéré que les pourparlers directs entre Israéliens et Palestiniens débuteraient avant l'expiration, en septembre, du moratoire sur les colonies juives en Cisjordanie.Le président américain a également exhorté Benjamin Netanyahu a étendre le champ des responsabilités de l'Autorité palestinienne en matière de sécurité en Cisjordanie.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Benjamin Netanhyahu et Barack Obama à la Maison Blanche, mardi 6 juillet 2010 (AFP - Saul LOEB)

Barack Obama a espéré que les pourparlers directs entre Israéliens et Palestiniens débuteraient avant l'expiration, en septembre, du moratoire sur les colonies juives en Cisjordanie.

Le président américain a également exhorté Benjamin Netanyahu a étendre le champ des responsabilités de l'Autorité palestinienne en matière de sécurité en Cisjordanie.

M.Obama a déclaré à l'issue de cette rencontre qu'il pensait que M. Netanyahu était prêt à "prendre des risques" pour la paix.

Les Palestiniens ont suspendu le dialogue direct en décembre 2008 après l'offensive israélienne contre Gaza. Depuis début mai, des discussions ont repris via le médiateur américain George Mitchell mais elles n'ont débouché sur rien pour le moment même si Washington a fait état de "progrès".

Les Palestiniens refusent le principe de négociations directes avant un gel total des constructions dans les colonies juives de Cisjordanie. Un gel provisoire doit arriver à échéance le 26 septembre.

Renouvelant sa confiance envers le dirigeant israélien, M. Obama l'a félicité pour l'allègement du blocus à Gaza décrété par Israël, alors que l'Etat hébreu a autorisé lundi l'accès de matériaux de construction destinés à des projets de la communauté internationale approuvés par l'Autorité palestinienne.

Benjamin Netanyahu a pour sa part affirmé à la presse, dans le bureau ovale de la Maison blanche, que les deux dirigeants avaient discuté de "pas concrets" pour faire progresser le processus de paix au Proche-Orient. Il a dit espérer voir des discussions s'engager "bien avant" l'expiration, en septembre, du moratoire de dix mois sur les nouvelles implantations juives en Cisjordanie.

La rencontre entre Obama et Netanyahu intervient après une période de refroidissement de leurs relations, sur fond notamment de projets de constructions de colonies juives dans les territoires palestiniens occupés. L'accueil du dirigeant israélien avait été glacial en mars dernier à la Maison Blanche, sans conférence de presse ni séance photo. Cette fois, les deux hommes sont apparus côte à côte lors d'une conférence de presse à l'occasion de laquelle ils se sont serrés la main.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.