Cet article date de plus d'onze ans.

Le physicien français Alain Aspect a reçu, avec deux autres scientifiques, le prix Wolf 2010

Ce prix, "considéré comme l'un des plus prestigieux dans la communauté scientifique", leur a été attribué pour leurs travaux en physique quantique, a annoncé le CNRS.Alain Aspect est directeur de recherche au CNRS (laboratoire Charles Fabry de l'Institut d'optique à Orsay). Il avait déjà reçu en 2005 la médaille d'or du CNRS pour ses travaux.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le physicien français Alain Aspect s'est distingué grâce à ses travaux en physique quantique (CNRS Photothèque/ Jerôme Chatin)

Ce prix, "considéré comme l'un des plus prestigieux dans la communauté scientifique", leur a été attribué pour leurs travaux en physique quantique, a annoncé le CNRS.

Alain Aspect est directeur de recherche au CNRS (laboratoire Charles Fabry de l'Institut d'optique à Orsay). Il avait déjà reçu en 2005 la médaille d'or du CNRS pour ses travaux.

Les deux autres chercheurs récompensés "conjointement" sont l'Autrichien Anton Zeilinger et l'Américain John Clauser. Le prix leur sera remis par le Président israélien Shimon Peres lors d'une cérémonie à la Knesset le 13 Mai 2010.

La physique quantique décrit un monde microscopique étrange. Des particules "jumelles" peuvent être si étroitement associées - les physiciens disent "intriquées" ou "corrélées"- que même séparées par plusieurs kilomètres, elles se comportent comme un seul et même "objet". Toute action sur l'une influe instantanément sur l'autre.

Aspect contre Einstein
Albert Einstein avait mis en doute, en 1935, ce lien mystérieux semblable à une "action surnaturelle à distance". Avec deux autres physiciens, il suspectait ainsi l'existence d'entités cachées permettant d'expliquer cette liaison entre particules. Leur argumentation est connue sous le nom de paradoxe EPR (Einstein, Podolsky, Rosen).

Alain Aspect et son équipe avaient démontré en 1982 que le grand physicien avait tort. Selon le CNRS, ce sont "ces expériences fondamentales" qui sont récompensées par le prix Wolf, cette année.

De plus, "Alain Aspect s'est intéressé tout au long de sa carrière à des situations dans lesquelles les prédictions de la mécanique quantique sont très éloignées de l'intuition", souligne le communiqué du CNRS.

La première télétransportation de l'histoire
L'Autrichien Anton Zeilinger (Université de Vienne) avait réalisé en décembre 1997, avec l'Italien Francesco Martini, la première téléportation de l'histoire en transmettant l'état quantique d'un photon.

Utilisant les propriétés de l'intrication quantique pour la cryptographie, le Pr Zeilinger avait signé en 2004 à Vienne la première transaction bancaire sécurisée par ce moyen.

En 2007, son équipe avait réussi en transmettant des photons "intriqués" sur 144 km entre les îles Canaries La Palma et Tenerife, à générer une clé de cryptographique quantique.

L'année suivante, un premier réseau de télécommunication de 85 km sécurisé au moyen de la cryptographie quantique a pu être réalisé à Vienne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.