Cet article date de plus de dix ans.

Le père de Najibullah Zazi, accusé d'avoir planifié un attentat dans le métro de New York en 2009, a été inculpé

Mohammed Wali Zazi, 55 ans, le père du jeune Afghan a été inculpé de complicité et d'obstruction à la justice, a annoncé le tribunal fédéral de Brooklyn.Il a été reconnu coupable par un jury de "destruction de matériel destiné à fabriquer une bombe".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
C'était "un des complots terroristes les plus graves des dernières années", selon la juge Loretta Lynch (AFP/HENNY RAY ABRAMS)

Mohammed Wali Zazi, 55 ans, le père du jeune Afghan a été inculpé de complicité et d'obstruction à la justice, a annoncé le tribunal fédéral de Brooklyn.

Il a été reconnu coupable par un jury de "destruction de matériel destiné à fabriquer une bombe".

Selon le jury, il est également coupable "d'obstruction à l'enquête fédérale sur les plans de Najibullah et ses complices d'attaque du métro de New York."

Son fils avait plaidé coupable en février 2010 de "complot en vue d'utilisation d'armes de destruction massive". Avec deux complices, il avait planifié un attentat en 2009, aux environs de la date anniversaire du 11 Septembre. La sentence -il risque la prison à vie- n'a pas encore été prononcée.

Selon la juge Loretta Lynch, Mohammed Wali Zazi a tenté de cacher "un des complots terroristes les plus graves des dernières années" en détruisant des preuves et en mentant. "Ne pas coopérer est un droit. Mais l'obstruction à la justice est un crime", a dit Janice Fedarcyk, une responsable de la police fédérale (FBI).

Mohammed Wali Zazi encourt jusqu'à 40 ans de prison. La sentence doit être connue en décembre prochain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.