Le nord-est des Etats-Unis a connu une tempête de neige particulièrement précoce, qui a tué au moins 12 personnes.

Près de deux millions de personnes restaient privées d'électricité ce lundi dans le nord-est des Etats-Unis. Le trafic des transports publics et des aéroports revenait à la normale dans les états de New York, New Jersey, du Connecticut et du Massachussets, qui avaient déclaré samedi l'état d'urgence.

Après la tempête, à Doylestown, en Pennsylvanie.
Après la tempête, à Doylestown, en Pennsylvanie. (WILLIAM THOMAS CAIN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Près de deux millions de personnes restaient privées d'électricité ce lundi dans le nord-est des Etats-Unis. Le trafic des transports publics et des aéroports revenait à la normale dans les états de New York, New Jersey, du Connecticut et du Massachussets, qui avaient déclaré samedi l'état d'urgence.

Des chutes de neige jamais vues en octobre ont été enregistrées. Le bilan des morts était de 12 lundi matin, dont deux dans le Connecticut, cinq en Pennsylvanie, trois dans le Massachusetts et deux dans le New Jersey, selon des bilans officiels obtenu de chaque Etat.

Plus de 7 cm de neige - depuis fondue - sont tombés samedi sur Central Park à New York, première chute de neige en octobre sur la ville depuis 1835. Jusqu'à 30 centimètres de neige sont tombés dans certaines parties de la Pennsylvanie, du Connecticut et du New Jersey, ont précisé les autorités. Il est tombé 81 centimètres dans la ville de Peru, dans l'ouest du Massachusetts, selon le service américain de météorologie. Le soleil brillait lundi dans la région, mais plusieurs lignes ferroviaires menant à New York restaient suspendues.

En raison de la tempête, plus de 100 passagers d'un avion de la compagnie Jet Blue venant de Floride sont restés bloqués samedi pendant près de 7 heures à l'aéroport de Bradley, dans le Connecticut, où l'appareil avait été détourné. Sans eau ni nourriture. La compagnie leur a présenté des excuses et promis de les rembourser.