Cet article date de plus d'onze ans.

Le financier américain Bernard Madoff n'a aucunement fait l'objet d'une agression de la part de ses codétenus

Selon l'administration pénitentiaire fédérale jeudi, il est hospitalisé pour des vertiges et de l'hypertension.Une chaîne de télévision de Caroline du Nord avait annoncé, citant des sources anonymes, que le condamné pour escroquerie était soigné pour des fractures au visage, des côtes cassées et un collapsus pulmonaire, résultant d'une agression.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Bernard Madoff, l'ancien responsable du Nasdaq. (France 3)
Selon l'administration pénitentiaire fédérale jeudi, il est hospitalisé pour des vertiges et de l'hypertension.

Une chaîne de télévision de Caroline du Nord avait annoncé, citant des sources anonymes, que le condamné pour escroquerie était soigné pour des fractures au visage, des côtes cassées et un collapsus pulmonaire, résultant d'une agression."Bernie Madoff n'a pas été molesté. Il est actuellement soigné au centre fédéral médical (Butner) pour des vertiges et de l'hypertension", a expliqué Traci Billingsley, porte-parole de ces services. Son état de santé a souvent donné lieu à des versions contradictoires. Fin août, le New York Post croyait savoir qu'il souffrait d'un cancer en phase terminale, ce que les autorités pénitentaires avaient démenti.

Le financier véreux, qui est âgé de 71 ans, a été reconnu coupable de la plus importante fraude à l'investissement à Wall Street, évaluée jusqu'à 65 milliards de dollars. Il a été condamné le 29 juin à 150 ans de prison, la peine maximale prévue par la loi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.