Le directeur général du FMI Dominique Strauss-Kahn a plaidé vendredi pour que l'institution jouer un plus grand rôle

Il va demander à ses Etats membres de donner à l'institution un nouveau rôle de supervision et d'intervention, pour prévenir les crises économiques mondiales.Il souhaite que le FMI se dote d'outils plus efficaces pour détecter les risques potentiels et fournir une réponse rapide aux problèmes de liquidité.

Dominique Strauss-Kahn, directeur général du Fonds monétaire international (9 octobre 2008 sur France 2)
Dominique Strauss-Kahn, directeur général du Fonds monétaire international (9 octobre 2008 sur France 2) (F2)

Il va demander à ses Etats membres de donner à l'institution un nouveau rôle de supervision et d'intervention, pour prévenir les crises économiques mondiales.

Il souhaite que le FMI se dote d'outils plus efficaces pour détecter les risques potentiels et fournir une réponse rapide aux problèmes de liquidité.

Il pourrait y avoir besoin d'un mandat plus clair pour traquer les risques pesant sur la stabilité économique mais aussi, je souligne, sur la stabilité financière mondiale", a déclaré M. Strauss-Kahn lors d'un discours à Washington devant le Comité Bretton Woods.

"Lors de cette crise le Fonds a prouvé sa valeur au monde", a-t-il estimé, mais "il est tout simplement impossible d'imaginer que la surveillance bilatérale suffise (...) pour éviter ou au moins atténuer" une crise d'une telle ampleur à l'avenir.

Le FMI n'a pas su en effet anticiper la crise et voir à quel point l'accumulation de prêts immobiliers à risque aux Etats-Unis pourrait faire plonger le crédit et l'activité dans le pays, puis dans le reste du monde.