Cet article date de plus d'onze ans.

Le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner, est arrivé vendredi à Kaboul pour une visite de trois jours

"Il sera reçu par le président Hamid Karzaï pour évoquer les relations franco-afghanes et la situation en Afghanistan à quelques jours du sommet de l'OTAN à Lisbonne", a précisé le Quai d'Orsay."Il évoquera, auprès de ses interlocuteurs, la situation de nos deux compatriotes journalistes de France Télévisions retenus en otages", a-t-on ajouté.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le chef de la diplomatie française, Bernard  Kouchner (AFP John Thys)

"Il sera reçu par le président Hamid Karzaï pour évoquer les relations franco-afghanes et la situation en Afghanistan à quelques jours du sommet de l'OTAN à Lisbonne", a précisé le Quai d'Orsay.

"Il évoquera, auprès de ses interlocuteurs, la situation de nos deux compatriotes journalistes de France Télévisions retenus en otages", a-t-on ajouté.

Bernard Kouchner doit également s'entretenir avec son homologue afghan, Zalmay Rassoul, et avec l'ancien candidat à la présidentielle de 2009, Ashraf Ghani, selon des sources diplomatiques.

Les journalistes Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, de la rédaction nationale de France 3, et leurs trois accompagnateurs afghans ont été enlevés le 30 décembre 2009 dans la province de Kapisa (est de Kaboul) où est stationnée une partie des forces françaises engagées avec les troupes de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord.

Bernard Kouchner "rappellera l'engagement de la France aux côtés de l'Afghanistan et la contribution de notre pays aux efforts menés pour que l'Afghanistan retrouve la sécurité, renforce sa stabilité, avance sur la voie du développement économique et social, et approfondisse sa coopération régionale", a précisé le Quai d'Orsay.

La France compte quelque 3.750 militaires déployés en Afghanistan. Cinquante militaires français sont morts dans ce pays depuis 2001, selon le ministère français de la Défense.

Depuis son entrée au gouvernement en 2007, Bernard Kouchner s'est déjà rendu à plusieurs reprises en Afghanistan, pays qu'il a connu alors qu'il était médecin humanitaire.

Cette visite de Bernard Kouchner en Afghanistan intervient quelques jours avant le remaniement ministériel attendu en début de semaine prochaine, en France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.