Le chef de l'opposition yéménite chargé de former un gouvernement

Après l'annonce hier d'une élection présidentielle anticipée en février 2012 et celle aujourd'hui d'une amnistie générale pour "tous ceux qui ont commis des erreurs durant la crise", la transition s'accélère au Yémen. Le chef de l'opposition, Mohamed Basindawa, a été chargé ce dimanche par décret de former un gouvernement d'entente nationale.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

La désignation de Mohamed Basindawa par le vice-président Abd-Rabbou Mansour Hadi était attendue depuis vendredi lorsque les formations de l'opposition l'avaient désigné comme leur candidat pour diriger un gouvernement de transition.

Ce nouveau chef du gouvernement a déjà fait partie de l'administration du président. Saleh. Natif d'Aden, dans le sud du Yémen, il avait été notamment ministre des Affaires étrangères avant de rompre, il y a dix ans, avec le Congrès populaire général (CPG), parti au pouvoir.

Mohamed Basindawa doit former, dans un délai de deux semaines, un gouvernement où l'opposition et le parti de M. Saleh (CPG), se partageront les portefeuilles à parité, selon l'accord de Ryad. Ce gouvernement d'entente nationale travaillera pendant la période intérimaire précédant le départ du président Ali Abdallah Saleh prévu en février prochain.