Cet article date de plus de neuf ans.

La Russie après la manifestation monstre contre Poutine : et maintenant ?

"La prochaine fois, nous serons un million" a lancé hier le blogueur russe Alexeï Navalny. L'ex-président de l'URSS, Mikhaïl Gorbatchev a lui appelé Vladimir Poutine à quitter le pouvoir "maintenant". Mais cette opposition qui semble se renforcer reste encore divisée. Difficile de dire aujourd'hui après le Printemps arabe, quel sera l'avenir de cet hiver de révoltes russes...
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Denis Sinyakov Reuters)

Le père de la perestroïka n'a pas participé hier à la manifestation, mais cela ne l'a pas empêché de parler clair au micro de la radio Echo de Moscou: "Je conseillerais à Vladimir Vladimirovitch (Poutine) de partir maintenant...Il a déjà fait trois mandats : deux en tant que président (2000-2008),
un en tant que Premier ministre - trois mandats, ça suffit".

* Ironie de l'histoire, * Mikhaïl Gorbatchev a démissionné il y a vingt ans, le 25 décembre 1991, dans une déclaration qui a mis un point final à plusieurs mois d'agonie du régime soviétique.

Sur la scène l'ancien champion du monde d'échec Gary Kasparov, le blogueur  Alexeï Navalny, et entre autres l'ancien vice Premier ministre Boris Nemtsov. Mais ce mouvement n'a pas de vrai leader. Et la société civile russe semble encore très divisée. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.