Cet article date de plus de huit ans.

La presse britannique salue la naissance du petit Windsor

C'est la Une du quotidien "The Sun" qui soulève le plus d'enthousiasme chez les internautes. Le tabloïd s'est rebaptisé "The Son" (Le Fils) pour saluer la naissance du peut-être futur monarque britannique. Avant que ne soit dévoilé le prénom du jeune prince, tour d'horizon des médias britanniques.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France)

The Sun s'appelle ce mardi The Son (le Fils), avec à sa Une l'acte de naissance posé sur le chevalet, dans la cour de Buckingham, comme le veut la tradition. Le tabloïd retrace dans les moindres détails le fil de la journée de lundi, depuis l'arrivée de la duchesse de Cambridge à la maternité jusqu'à la première déclaration de William, retransmise via le palais de Buckingham : "Je ne peux pas être plus heureux ", a-t-il fait savoir.

The Guardian n'a pas changé de nom mais fait sa Une sur cet événement royal déjà largement relayé sur les réseaux sociaux. Le quotidien titre simplement "Une naissance, un garçon, un prince, un roi ". Un titre presque fantasque à côté du très sobre "C'est un garçon " du Daily Telegraph .

2.000 enfants nés ce jour-là

Tous les quotidiens britanniques n'ont pas le même enthousiasme que The Daily Mirror , qui titre "Notre petit prince " sous une photo doucereuse de William et Kate. "La duchesse de Cambridge donne naissance à un prince, et à un déchainement des médias " rappelle The Independent à sa Une. Dans ses colonnes, le quotidien rappelle que le futur monarque est l'un des 2.000 enfants nés au Royaume-uni ce jour-là. Et que ce petit ne connaîtra pas la pauvreté qui touche un tiers d'entre eux. 

The Times souhaite la "Bienvenue au monde " au nouveau-né. La version anglaise du quotidien gratuit Métro montre un portrait de la princesse souligné d'un "Oh boy ", une expression qui signifie littéralement "Oh garçon ", mais qui traduit en fait l'étonnement, la surprise, quelque chose comme : "dis donc!

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.