Cet article date de plus de neuf ans.

La présidente argentine Cristina Kirchner n'a finalement pas de cancer

Opérée mercredi dernier de ce que les chirurgiens pensaient être un cancer de la thyroïde, la présidente argentine est finalement en bonne santé, selon les derniers examens.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Martin Acosta Reuters)

Une dernière étude "histopathologique" a été nécessaire pour écarter l'hypothèse d'un cancer de la thyroïde chez Cristina Kirchner, "modifiant le diagnostic initial" , annonce la présidence argentine après l'intervention de mercredi dernier.

La présidente "a pu se reposer normalement et se trouve dans un état optimal" , elle en a donc profité pour quitter l'hôpital avec l'autorisation de ses chirurgiens. Cristina Kirchner échappe également à l'administration d'iode radioactif puisque, selon l'équipe médicale : "Le traitement chirurgical est suffisant."

Elle doit néanmoins se reposer et se tiendra à l'écart du pouvoir pendant 20 jours. Une période pendant laquelle c'est son vice président Amado Boudou qui la remplace. Elle reprendra ensuite ses fonctions pour continuer son second mandat de quatre ans à la tête de l'Etat argentin.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.