Cet article date de plus de six ans.

La force du soleil pour le tour du monde de Solar Impulse 2

L’avion Solar Impulse 2 s'est lancé ce lundi à 4h12 d’Abou Dhabi, pour un tour du monde historique. Ce vol sera l’aboutissement de treize années de recherches pour la lutte contre le réchauffement climatique. Aucun carburant mais l’énergie solaire pour ce vol avec escales de cinq mois.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Solar Impulse a décollé ce lundi matin pour un voyage sans carburant © maxPPP)

Alors que le décollage était initialement prévu samedi, il a dû être retardé en raison de vents forts qui soufflaient sur la région. L’avion Solar Impulse 2, propulsé à l’énergie solaire a pris son envol ce lundi depuis Abou Dhabi, à 7h30 (3h30 GMT), soit 4h12 heure de française. Les deux pilotes se relaieront pendant cette mission sans précédent qui vise à promouvoir les sources d’énergies propres.

A LIRE AUSSI ►►► Premier vol réussi pour Solar Impulse 2

Après treize années de recherches, André Borschberg et son compatriote Bertrand Piccard veulent "partager"  leur "vision d’un avenir propre" . Les deux hommes veulent "démontrer que les technologies propres et les énergies renouvelables permettent aujourd’hui d’accomplir des choses considérées comme impossibles" . André Borschberg est en liaison permanente avec le centre de contrôle, situé à Monaco, et, ce lundi après-midi, s'acclimatait à son espace de vie, un cockpit de seulement trois mètres cubes. Au centre de commandement monégasque, à mi-vol, une réunion agitait déjà les esprits pour préparer la suite du vol, l'atterrissage... et le vol de mardi, qui devrait voir, cette fois, Bertrand Picard aux commandes.

►►►  ECOUTEZ Conor Lenon, le présentateur de Solar Impulse TV qui retransmet en direct l'aventure sur internet : 

Conor Lenon - Présentateur de Solar Impulse TV
écouter

Un voyage de cinq mois

Leur projet de voler uniquement grâce à l’énergie solaire avait initialement été la risée de l’industrie aéronautique. Ce lundi, l’avion propulsé par 17.000 cellules solaires s'est lancé dans un parcours de 35.000 kilomètres, à une vitesse relativement modeste, entre 50 et 100 km/h. Ce tour du monde, marqué par une douzaine d’étapes s’étirera sur cinq mois, avant un retour à Abou Dhabi d’ici fin juillet, début août.

Le public pourra suivre en direct les activités dans le cockpit, dans le centre de contrôle de la mission à Monaco sur le site solarimpulse.com.

 (Le Solar Impulse décollera lundi matin)
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.