Cet article date de plus de dix ans.

La commission d'enquête aura pour mission d'éclaircir les circonstances controversées de la mort de l'ancien dirigeant.

Les nouvelles autorités lybiennes affirment que Mouammar Kadhafi a été tué d'une balle dans la tête, lors d'un échange de tirs. Mais des témoignages et vidéos tournées au moment de son arrestation évoquent d'autres hypothèses, notamment une exécution sommaire.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran CNN du jeudi 20 octobre 2011. (CNN / AFP)

Les nouvelles autorités lybiennes affirment que Mouammar Kadhafi a été tué d'une balle dans la tête, lors d'un échange de tirs. Mais des témoignages et vidéos tournées au moment de son arrestation évoquent d'autres hypothèses, notamment une exécution sommaire.

"Pour répondre aux requêtes internationales, nous avons commencé à mettre en place une commission chargée d'enquêter sur les circonstances de la mort de Mouammar Kadhafi dans l'accrochage avec son entourage au moment de sa capture", a déclaré Moustapha Abdeljalil, président du Conseil national de transition, lors d'une conférence de presse à Benghazi.

Il a assuré que tous les Libyens auraient voulu "juger (Kadhafi) pour ce qu'il leur avait fait, des exécutions aux emprisonnements, en passant par le gaspillage de la richesse du pays". "Les Libyens libérés voulaient que Kadhafi passe autant de temps que possible en prison et se sente aussi humilié que possible", a-t-il insisté, ajoutant : "Ceux qui avaient intérêt à cette mort rapide étaient ceux qui le soutenaient".

La veuve de Mouammar Kadhafi et plusieurs organisations internationales, dont l'ONU, appuyée par les Etats-Unis, avaient réclamé une enquête sur le décès de Mouammar Kadhafi, mort jeudi à Syrte après avoir été capturé vivant.

Le ministre britannique de la Défense, Philip Hammond, a estimé dimanche que la "réputation" des nouvelles autorités libyennes avait été "un peu ternie" par la mort de l'ex-dirigeant. "Ce n'est pas une façon de procéder, ce n'est pas la façon dont nous aurions aimé que cela se passe", a-t-il insisté.

Le médecin qui a pratiqué dimanche matin l'autopsie du corps de Mouammar Kadhafi, le Dr Othman El-Zentani, chef du service national de médecine légale, a déclaré que Mouammar Kadhafi avait été mais s'est refusé à donner plus d'informations, précisant que son rapport n'était "pas fini".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.